CV camionnette AZU 1955 d'après kit carton

Répondre
denis
Donateurs
Donateurs
Messages : 1132
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 8:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 730 fois
A été remercié : 613 fois

CV camionnette AZU 1955 d'après kit carton

Message par denis »

Bonjour à tous!
Le modèle est celui de kit carton dessiné au 1/12 ème. Je l'ai réalisé au 1/37 ème, échelle baroque s'il en est, mais adaptée à l'impression de toutes les pièces sur une feuille A4. Le but était de permettre de monter le modèle à son échelle d'origine en montrant comment faire pour des gens ne lisant pas forcément bien le français.
Les planches ne sont pas faites pour être réduites. Si j'avais un modèle à faire rien que pour moi, je procéderai comme pour la traction que j'ai déjà présentée sur ce forum. Je me suis cependant tenu au maximum aux préconisations du créateur.
Le dessin est très exact. Si un écart de 1mm est de peu d'importance au 1/12 ème, ce n'est pas pareil pour le 1/37 ème. J'ai fait de mon mieux et le résultat est quand même très fidèle.
le modèle en finition "brute"
le modèle en finition "brute"
Voici les planches réduites sur du papier 110 grammes seulement. Plus fort, j'aurais du trop simplifier le montage.
les planches
les planches
J'en ai tiré deux exemplaires, ce qui m'a servi à compenser des erreurs de précision dans la construction. La camionnette est bien plus simple que la berline que je ferai dans un futur incertain, mais avec d'autres méthodes et sans doute à une autre échelle.
Voici les pièces du châssis
les pièces du châssis
les pièces du châssis
Il y a de nombreux repères où viendront se fixer les différents éléments. Mes pliages n'étaient pas assez bons et je devrai rattraper plus tard des défauts d'alignement. Soyez donc très minutieux dès cette étape.
assemblage des deux longerons
assemblage des deux longerons
Les deux longerons sont collés sur le bas de caisse .
On rapporte ensuite le dessous du châssis sur le bas de caisse.
Ici, le véritable châssis de la 2CV est vide entre les longerons à l'avant pour laisser de la place au moteur . C'est juste simulé sur le dessin qui montre une image du bas du carter moteur et des ouïes destinées probablement au refroidissement du cœur de notre véhicule. C'est sans doute facile à modifier au 1/12 ème, il ne manque pas de documentation sur le charmant bicylindre aux remugles appuyés d'huile chaude du petit bolide. Sa considérable puissance de 12 chevaux le propulsait à un bon 70 kilomètres à l'heure, arme imparable contre nos radars de maintenant!
Je ferai un deuxième message ce matin et sans doute plus avant ce soir. La vraie vie m'appelle!
Fichiers joints
collage de l'embase
collage de l'embase
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur denis pour son message :
Rusty79
denis
Donateurs
Donateurs
Messages : 1132
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 8:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 730 fois
A été remercié : 613 fois

Re: CV camionnette AZU 1955 d'après kit carton

Message par denis »

Voici la suite du message précédent....
Pour ceux qui utilisent Ubuntu 22 04 comme moi, j'ai retrouvé enfin la fonction de redimensionnement des images par lots avec Xnview. J'ai pu redimensionner toutes les images du montage en quelques minutes au lieu d'une bonne heure d'exaspération en les traitant une par une pour les faire accepter par le forum....
Vous avez du remarquer des marques sur les longerons qui sembleraient indiquer la position des axes de roues... J'ai essayé et ça ne correspondait pas du tout. Pour moi, l'axe des roues avant passera au milieu du longeron et pour les roues arrière, sous les longerons, comme dans la réalité.
Pour l'anecdote (qui ne l'a pas fait à la campagne!), quand on avait une chose un peu lourde comme une ancre de marine ou un moteur de tracteur à transporter, on avait la place de glisser un tube salvateur sous les bras de suspension (seulement suggérés sur le modèle de la camionnette). On ne remarquait donc pas la surcharge qui aurait fait traîner l'arrière du pauvre engin sur le sol!
Le papier 110 g n'est pas si fragile qu'on le croit! Pour preuve, le séchage sur cales du châssis. Redressement des erreurs assuré!
séchage du châssis
séchage du châssis
Remaquez qu'une des cales est faite de toits ratés lors de confection de mes bâtiments de gares. Noter, en arrière plan, le pliage des faux bras de suspension qui viendront se coller ensuite sur les bords des longerons.

J'ai raté l'évidement des ouïes sous le châssis et je collerai une pièce plus tard pour cacher la misère.
le châssis avec ses faux bras de suspension
le châssis avec ses faux bras de suspension
Les faux bras de supension sont collés et on voit l'emplacement des futurs pots de suspension (coller ici C20)qui contenaient les ressorts, reliés aux bras par des tiges et ce que Citroën appelait des couteaux. Nulle évocation d'amortisseurs. Il n'y avait qu'un système à friction (des frotteurs) en bout des axes de rotation des bras. Les amortisseurs (à l'arrière) viendront bien plus tard. Aux vitesses pratiquées, on ne s'inquiétait pas trop de la tenue de route. Le manque d'amortissement se faisait sentir au freinage quand on bloquait les roues qui rebondissaient sur les irrégularités de l'asphalte. Toute la caisse vibrait et grinçait....
Les pattes en avant des petits triangles serviront à coller les ailes avant de la voiture que trois boulons seulement solidarisaient au reste du véhicule.
pièces de la cabine
pièces de la cabine
les pièces de la cabine, tout à gauche le tablier côté moteur, puis les deux cotés et le tablier coté cabine les pièces de l'intérieur de la cabineportant en dessin les pédales et les rails de fixation des "sièges". Les élégantes poignées intérieures sont bien dessinées comme le blocage de la partie basse de la vitre en position fermée. et à droite, le toit avec le pare brise. J'ai voulu colorier en noir au feutre la tranche du papier... Le feutre a diffusé dans le 110g, ce qui explique la curieuse bordure sombre. Je n'ai pas corrigé. Il faut bien garder toutes les petites pièces dessinée à l'intérieur des grandes. Elles serviront plus tard, mais pas toutes, certains dessins étant dédiés à deux années différentes, voire à la berline et à la camionnette
collage de la cabine, préparation
collage de la cabine, préparation
.
à gauche, le tableau de bord rudimentaire avec sa tablette pour y ranger des choses. J'y mettais un transistor et une bouteille de rhum (Saint James) pour les urgences, comme les Saint Bernard. Et puis, le chauffage apportait plus d'odeurs que de chaleur. Sur ces vieux modèles l'ai passait sur les cylindres gras avant d’être canalisé jusqu'aux occupants. Plus tard, la prise d'air chaud se fera sur une partie des tubes d'échappement..... On ne risquait qu'une intoxication au monoxyde de carbone en cas de fuite et de mauvais réglage du moteur... Heureusement, l'étanchéité toute relative de la caisse nous préservait d'une mort certaine.
extérieur cabine
extérieur cabine
Voici la caisse encore dépliée mais avec ses vitres (du papier cellophane de confitures) le tablier assemblé et la pièce bizarre en carton qui dépasse du côté capot qui était en fait l'articulation du capot. Charnière en tôle repliée (comme les portes) qui permettait de démonter le capot en quelques minutes en le faisant glisser par côté sur sa glissière /charnière. Le cellophane n'est pas le meilleur choix, mais c'est ce que j'avais sous la main. Les petits triangles sont une misère à découper à cette échelle, mais j'ai essayé de conserver autant que possible la création originale. Le bord à bord serait bien plus simple, même en 110g!

Voilà, la suite plus tard, à bientôt...
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur denis pour son message (2 au total) :
Michel cerfvolistepierreg
denis
Donateurs
Donateurs
Messages : 1132
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 8:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 730 fois
A été remercié : 613 fois

Re: CV camionnette AZU 1955 d'après kit carton

Message par denis »

Bonsoir. Voici la suite du montage.
À droite, les futurs sièges. Je les ai évidés mais ce n'était sans doute pas nécessaire, tout à gauche le futur volant et tout en haut les tirants qui serviront à simuler la suspension plus tard. Les deux fentes pratiquées dans le plancher ne servent à rien. Ce n'était qu'une erreur d'interprétation de ma part.
début montage de la caisse
début montage de la caisse
La caisse rapportée sur le châssis. Les flancs sont collés sur un grand cadre dont les pattes dirigées vers l'arrière serviront à fixer la partie fourgon à la cabine de conduite. On peut constater le peu de rationalité du concept, la cabine qui souvent n'était occupée que par le conducteur est plus longue avec le capot que la partie charge utile. Les versions plus avancées grandiront de 40 cm, presque que pour le chargement. Et puis la charge utile n'était pas bien importante!. Il ne faut pas encore coller les côtés du capot
la cabine sur le chässis
la cabine sur le chässis
Voici l'intérieur de la cabine vu de l'arrière. Le tableau de bord choisi est le plus basique, le volant est fixé sur une épingle et le levier de vitesse oublié dans le kit d'origine est une autre épingle à tête ronde, de celles qu'on trouvait sur les chemises neuves et qu'on pouvait plier. Si vous n'en avez pas, un bout de fil de laiton, cuivre, de fer tordu et surmonté d'une goutte de colle ou de soudure peinte en noir fera l'affaire. Les deux rectangles clairs sont les sorties des aérateurs que j'ai collés à l'envers. L'ouverture doit être tournée vers le haut. L'été, quand il faisait trop chaud, on pouvait ouvrir une trappe sur toute la largeur du pare brise, entre le capot et le bas du pare brise, pour laisser entrer l'air frais. C'était commandé par une molette non représentée. Il n'y a pas non plus la commande des essuie glaces prise sur le câble du compteur. Quand on en avait besoin, l'aiguille du compteur était prise de sortes de convulsions qui rendaient impossible la lecture de la vitesse. Bien évidemment, à l'arrêt au feu rouge, l'essuie glace n’essuyait plus rien. Il me semble qu'il y avait un levier qui permettait un balayage manuel.
l'intérieur vu de l'arrière
l'intérieur vu de l'arrière
Il me semble que le cadran au centre du "tableau de bord" est un ampèremètre très anxiogène. Il semblait toujours dévier dans le mauvais sens quand on allumait les phares!

Les deux épingles qui dépassent sont le changement de vitesses et le volant. Il faut le mettre un peu plus bas. La cloison intermédiaire sous le capot met en place le panneau avant. L'encoche sera le passage de la barre de support des phares. Les pièces ne sont pas encore collées, juste présentées pour qu'on voie comment elles vont s'imbriquer les unes avec les autres. Il faut percer les flancs à l'avant des ailes (petite fente dessinée), pour le passage de la barre de support des phares.
l'avant de la cabine
l'avant de la cabine
Le toit est juste collé sur le cadre arrière et sera ensuite mis en place. Les sièges y sont et on peut voir une fine barre en travers des vitres. C'est à cet endroit qu'on les repliait vers le haut quand on voulait les ouvrir. Il fallait bien les bloquer en ramenant à la main leur ressort de retenue, sinon, à la première bosse elles vous retombaient sur le coude. C'était parfois douloureux. J'ai juste collé une bande papier pour simuler l'articulation. On peut noter le sens d'ouverture des portes, dites "portes suicide". Il arrivait, mais sur les berlines, sans doute pas sur les camionnettes, que, en passant sur une bosse traîtresse, la porte s'ouvre d'un seul coup laissant entrer une énorme quantité d'air qui arrachait la capote et vous laissait désemparé agrippé au volant d'un véhicule à moitié désintégré qui roulait toujours à son allure, la capote flapissant dans son sillage.... Sensations garanties. les camionnettes étaient plus gentilles. S'il arrivait que la porte s'ouvrit, le toit en tôle restait sur votre tête. La sensation était moins aiguë.
montage en cours de la cabine
montage en cours de la cabine
Voilà pour ce message, place à la suite...
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur denis pour son message :
pierreg
denis
Donateurs
Donateurs
Messages : 1132
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 8:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 730 fois
A été remercié : 613 fois

Re: CV camionnette AZU 1955 d'après kit carton

Message par denis »

C'est plein d'un courage inoxydable que je poursuis la description de ce montage.
L'avant commence à être collé sur le châssis, j'ai rapporté le bas de la caisse arrière. Là aussi, la précision du pliage est importante pour qu'on aie un bon résultat. Enfin, ce n'est que du papier, on peut recommencer aussi longtemps qu'on en a la patience pour pas bien cher. On voit quand même trop que les supports des sièges ne sont pas des tubes. En contrepartie, ça permet de rattraper des erreurs d'équerrage ou de rectitude du plancher!
collage du bas de la caisse arrière
collage du bas de la caisse arrière
Et voici les deux flancs rapportés. Je n'ai pas collé tout à fait au bon endroit et je devrai ajouter un petit morceau au toit. On verra comment à l'étape suivante. L'auteur suggère des renforts pour le haut de la caisse. Sur ce modèle, ce n'est pas nécessaire. Mais si on construit à une échelle plus grande, c'est impératif si on ne veut pas que sa camionnette ressemble à une pagode. Les pointes des épingles seront coupées un peu plus tard. Au fait, il n'y avait pas de rétroviseur extérieur. Un gadget de moins à fabriquer!
collage des flancs de caisse
collage des flancs de caisse
collage du toit et rattrapage de sa dimension. La planche est exacte, c'est moi qui ait erré.
rattrapage d’erreurs
rattrapage d’erreurs
voilà ce que ça va donner Je couperai à la bonne dimension après collage. Le cadre arrière est en place
collage du toit
collage du toit
Et voilà la caisse fermée. En passant j'ai taché le pare brise. Comme ça ne se voit que sous certains angles, j'ai laissé en l'état. La petite voiture prend forme.
Devant les deux pièces du capot dont la jointure est collée bord à bord en donnant le galbe. Tous les collages, sauf exception quand il y a du métal, sont faits à la colle blanche aliphatique plus ou moins diluée. Ça ramollit le papier et aide bien à faire des courbes. Les deux morceaux seront superposés et j'ai été bluffé du résultat.
caisse et capot
caisse et capot
Une étape de plus. Je tente encore. À tout de suite
denis
Donateurs
Donateurs
Messages : 1132
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 8:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 730 fois
A été remercié : 613 fois

Re: CV camionnette AZU 1955 d'après kit carton

Message par denis »

Désolé, je n'ai plus le temps ce soir... À demain...
denis
Donateurs
Donateurs
Messages : 1132
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 8:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 730 fois
A été remercié : 613 fois

Re: CV camionnette AZU 1955 d'après kit carton

Message par denis »

Buzuc, l'heure du forum a une heure de retard sur celle de la France. Es tu à l'heure solaire ou sur un bateau quelque part en atlantique? Peut être en Finistère?
Avatar du membre
buzuc
Fondateur
Fondateur
Messages : 2076
Enregistré le : mar. sept. 20, 2005 3:16 pm
Localisation : Saint-Nazaire (44) / Arras (62)
A remercié : 781 fois
A été remercié : 207 fois
Contact :

Re: CV camionnette AZU 1955 d'après kit carton

Message par buzuc »

denis a écrit : mer. mai 24, 2023 8:04 pm Buzuc, l'heure du forum a une heure de retard sur celle de la France. Es tu à l'heure solaire ou sur un bateau quelque part en atlantique? Peut être en Finistère?
:D pas du tout je crois que c'est un des paramètres que je n'ai jamais changé! C'est mis à jour maintenant normalement
[Edit] Ah ben non... Le forum affiche l'heure du serveur sur lequel je n'ai pas la main. Tu peux modifier le fuseau dans ton profil utilisateur
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur buzuc pour son message :
denis
400 maquettes en attente, 365 jours par an, je fais comment ?
denis
Donateurs
Donateurs
Messages : 1132
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 8:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 730 fois
A été remercié : 613 fois

Re: CV camionnette AZU 1955 d'après kit carton

Message par denis »

Merci Buzuc.
Une suite pour la 2CV.
Le capot est assemblé, les deux pièces s’emboîtent parfaitement. Je collerai la calandre un peu plus tard. Les pointes des aiguilles ont disparu .
le capot
le capot
La coque prête à recevoir le capot. La barre de support des phares est en place, on voit le trou à pratiquer sur les côtés. Dans la vraie voiture, la barre était réglable en hauteur avec un système manuel, une mollette, un axe de plus d'un mètre de long et une vis sans fin . On compensait ainsi les variations d'assiette du véhicule entre à vide et en charge.Les phares eux mêmes étant fixés avec une demi rotule devaient être réglés préalablement. On pouvait trouver beaucoup de ces voitures aux phares loucheurs dans n’importe quel sens. Vu la puissance des phares en 6 volts, les autres automobilistes ne se sentaient pas trop agressés!
barre des phares
barre des phares
La cloison centrale gagnerait à être réalisée en un carton plus épais.

Et voilà le capot posé
capot posé
capot posé
La forme de la chose est très fidèle.

Les pièces du pare chocs avant. C'était une pièce en tôle emboutie. Il ne fallait pas que ce soit trop solide, autrement ce sont les bras avant du châssis qui pliaient! Tout en souplesse chez Citroën! La baguette serait pour la berline, il ne me semble pas que la camionnette en ait été pourvue. "Luxe" était un mot inconnu sur ce véhicule basique. Une des deux faces est collée sur un morceau de carton plus épais pour donner du volume. Les deux pièces en forme de chauve souris écrasée sont des butées de pare chocs; petite concession à l'esthétique...
pièces du pare chocs avant
pièces du pare chocs avant
On notera qu'il n'y a pas de pare chocs arrière, ni de ce qu'on appelle maintenant un "bouclier" tant les agressions des autres automobiles et d'objets fous sont fréquentes. Un bouclier est censé protéger d'agressions violentes... On voit bien que les 2CV étaient vraiment des véhicules d'un autre âge et d'une grande innocence. Voici le pare chocs avant presque fini
le pare chocs
le pare chocs
Les taches couleur rouille sont de la vraie rouille (comme très vite sur les vraies 2CV), qui vient d'un petit outil que j'utilise pour coller sous pression des petites pièces.

Bientôt la suite!
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur denis pour son message :
pierreg
denis
Donateurs
Donateurs
Messages : 1132
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 8:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 730 fois
A été remercié : 613 fois

Re: CV camionnette AZU 1955 d'après kit carton

Message par denis »

Étape suivante, la pose des ailes et d'accessoires à l'avant. Le pare chocs est collé, les butées seront finies plus tard. La colle à bois, en ramollissant le papier permet de faire des courbes qui se maintiennent au séchage. La 2CV ressemble à une batmobile du pauvre avec ses ailes collées sur leur support avant attenant au châssis. J'ai aussi collé la calandre et le sigle citroën. Il y en a eu plusieurs aussi bien celui ci que l'autre et ce n'était pas par eux qu'on pouvait distinguer la berline de la camionnette. Il y avait d'autres indices.... Il me semble qu'il y avait un trou permettant de passer la manivelle pour les démarrages manuels. En fait, j'ouvrais le capot, je pompais l'essence (au fond à gauche du moteur) avec le levier prévu pour ça qui disparaîtra sur les versions plus évoluées, hélas! Starter à fond (tirette), je passais deux compressions à la manivelle sans le contact puis je mettais le contact et le petit moteur démarrait au démarreur par moins quinze avec une batterie à l'agonie et des propriétaires de vraies voitures incapables de démarre leur belle voiture congelée et fort marris... Et puis, pour les cas prévisibles de grands froids, comme mon père mettait une ampoule allumée sous le capot de sa traction la nuit, j'en mettais une sous le capot de ma 2CV près de la batterie. Ça aidait bien!
ailes et pare chocs
ailes et pare chocs

ensuite, on colle les ailes sur la caisse en essayant de les galber du mieux possible. À cette échelle, mieux vaut utiliser la solution que j'ai choisie pour la traction.
l'avant avec la première partie des ailes
l'avant avec la première partie des ailes
En arrière plan, mais un peu floue, l'aile avant droite complète. Le galbe est moins pire que ce que je craignais. Je conseille d'au moins faire une pièce de liaison rapportée pour que les deux morceaux de l'aile se retrouvent bord à bord. Devant, les pièces des pots de suspension qui contenaient les ressorts. Des tirants les reliaient aux bras de suspension. L'ensemble donnait cette mollesse caractéristique à la suspension de la 2CV. L'amortissement par "frotteurs" était efficace pour les mouvements lents (ça craquait un peu parfois), mais totalement inefficace pour les mouvements rapides... Pour ça l'hydraulique était bien meilleure en attendant nos solutions pour sybarites.
pièces des pots de suspension
pièces des pots de suspension
Pour arriver à couper rond, je colle le fond avant découpage
montage des pots de suspension
montage des pots de suspension
Et voici les pièces des phares. Je ne conseille absolument pas cette solution pour de si petites pièces. J'y suis arrivé quand même mais il ne faut pas regarder de trop près. C'est sur qu'au 1/12 ème, c'est bien. Mais j'ai omis les petits raccord et collé bord à bord. Je ne sais pas faire autrement avec mes gros doigts. J'ai affiné le découpage après montage
pièces des phares
pièces des phares
À bientôt pour la suite...
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur denis pour son message (2 au total) :
Michel cerfvolistepierreg
denis
Donateurs
Donateurs
Messages : 1132
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 8:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 730 fois
A été remercié : 613 fois

Re: CV camionnette AZU 1955 d'après kit carton

Message par denis »

Bonjour. Voici la suite du montage de la 2CV camionnette d'après kit carton.
Finalement, en m'aidant d'outils fins, j'ai pu fabriquer les phares comme recommandé à l'exception du cuvelage de fond du phare.
J'ai collé les petites pattes pour le corps de phare et formé les fonds avec la boule de l'outil "à repousser" en mouillant à la colle le petit disque de carton. Il sèche en forme, ce qui nous arrange bien!
préparation du montage des phares
préparation du montage des phares
La précelle à embouts bizarres est une petite pince pour saisir les composants CMS, de bonne qualité. Celle de devant serrée en position repos est un produit chinois de qualité et de finition très médiocres, tout juste suffisante pour le papier, mais on est bien content de la trouver quand on en a besoin! La gomme sert de corps mort (ou de martyr!) pour embosser les fonds de cuvelage. C'est à la fois souple et assez rigide pour aider à la mise en forme du papier sur l'outil. C'est plus pratique sur un bureau qu'un sac de sable de tôlier.

Voici l'empilage sans surprise des pièces du phare. La fausse optique sera découpée proprement après son collage et son séchage, comme ce qui dépasse du fond du cuvelage. Avec cette méthode, pas moyen d'avoir un phare vraiment en forme à cette échelle.
montage des phares
montage des phares
Ce n'est pas bien grave, ça se voit à peine sur le modèle fini. Et voici les phares bruts d'assemblage. Je les collerai un peu plus tard parce qu'ils dépassent et seraient facilement arrachés lors des manipulations ultérieures.
phares bruts
phares bruts
Pour leur collage, se reporter au dessin du véhicule fini sur les planches.

Voici maintenant le montage des roues . C'est une partie difficile, surtout à cause de la réduction, mais même à l'échelle d'origine, c'est très facile à rater. Pour un beau fini, il faut utiliser une autre méthode, mais on y arrive aussi comme c'est prévu. Voici les pièces en cours de découpage
les pièces des roues
les pièces des roues
Attention, couper bien précisément l'intérieur des roues non peintes. Ce sont les quatre disques vers le haut de l'image. En passant, remarquez les phares, les pots de suspension et les quatre tirants en attente.
Les bandes plus courtes et jaunes sont l'intérieur de la jante, les plus longues et noires l'extérieur des pneus, à droite, le décor de la jante. J'ai déjà collé les petites languettes sur les bandes.

Toutes les pièces constitutives des roues sont là, les cerclages intérieurs et extérieurs (jaune à l'intérieur, noir à l'extérieur), les disques pleins (ceux qui sont en couleur) et évidés, les pièces de décoration des jantes et les mini languettes qui vont finir à la poubelle. Là j'ai fait un collage bord à bord.
préparation au montage des roues
préparation au montage des roues
Pour avoir des cerclages à peu près ronds, je les roule avec une barre ronde (bois, métal, selon ce que j'ai sous la main) passée à l'intérieur.

À bientôt.
denis
Donateurs
Donateurs
Messages : 1132
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 8:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 730 fois
A été remercié : 613 fois

Re: CV camionnette AZU 1955 d'après kit carton

Message par denis »

Suite des roues.
à gauche, quatre petits cuvelages du centre des jantes, même construction que pour le fond du cuvelage des phares. En bas à gauche, les pièces de l'intérieur des jantes collage bord à bord, mise en forme après séchage; la roue sur l'épingle est prête à recevoir la jante, celle qui a un truc carré en carton est là pour montrer le renfort en épaisseur des roues fait de deux petits carrés en carton épais. La jante viendra se coller autour du centre de roue découpé sur l'image précédente
préparation
préparation
Les pièces circulaires. Il y a un tour de jante "chromé" dessiné sur les planches, mais ce n'est assurément pas pour notre rugueuse camionnette!
pièces circulaires
pièces circulaires
Le principe de montage de la jante. Le disque intérieur très en retrait du bord de jante. Les petits carrés en carton à l'intérieur règlent cet écartement et renforcent le centre la roue si on veut la faire tourner.
2CV kit carton DSC09292_resultat.jpg
toutes les pièces en cours d'assemblage à un stade différent, à droite, il ne manque plus que le tour et l'extérieur du pneu, la jante est finie. Sur la deuxième en partant de la droite, il manque en plus le centre de la jante etc... . Ne pas pleurer la colle à l'intérieur de la jante, le carton est rendu plus malléable et les pièces ont des arêtes moins vives.
2CV kit carton DSC09293_resultat.jpg
Voici le secret pour coller une bande extérieure bien ronde. S'aider d'une pièce ronde de la bonne dimension. J'ai enfilé les quatre bandages et je les descend un par un sur la roue préparée de la photo précédente. Je remplirai ensuite de colle pour boucher les trous éventuels et je vous montrerai comment procéder à la finition. La qualité
pose des bandages
pose des bandages
La qualité de la photo n'est pas bien bonne...

Suite sans doute ce soir.... Bon après midi
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur denis pour son message (2 au total) :
Michel cerfvolistepierreg
denis
Donateurs
Donateurs
Messages : 1132
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 8:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 730 fois
A été remercié : 613 fois

Re: CV camionnette AZU 1955 d'après kit carton

Message par denis »

Je reprends le montage de la 2CV.
voilà une photo modifiée où on voit bien la construction de la jante des roues
jante des roues
jante des roues
On collera le flanc extérieur plus tard , et une fois le tout bien sec, on montera les roues sur la perceuse entre deux morceaux de mousse armés d'une rondelle de carton et on les égalise bien sur du papier de verre collé sur une planchette ou une lime à ongles en carton.

le dessous de la voiture avec les suspensions posées et les quatre jantes . J'ai assombri la photo pour que les jantes ressortent mieux
les jantes, les suspensions
les jantes, les suspensions
Les quatre roues sont complètement indépendantes du point de vue des suspensions. Ce qui, vu l'ampleur des débattements, créait des effets bizarres dans la direction avant l'apparition des cardans homocinétiques. Les grandes roues fines contribuaient à la relative modération de la consommation.

Voici les roues entièrement collées et bien sèches. L'une d'entre elles est montée sur la perceuse et va se voir surfacer sur la bande de roulement. On reprend ensuite au feutre. Selon la lumière, ça se voit ou non sur les photos. Dans le coin en bas à gauche, on aperçoit la planchette porte papier abrasif.
finition des roues
finition des roues
Ajout de détails sur la coque. Phares, sigle, plaque minéralogique, essuie glace en bandes de papier une noire pour le caoutchouc, une blanche pour la tige.Les clignotants en haut de la caisse. J'ai raté le découpage du sigle, le prochain sera mieux. Il y a aussi le trou pour passer la manivelle. Un des phares louche. Je voulais le reprendre et puis je me suis dit que ça arrivait souvent, surtout à la campagne, alors, je l'ai laissé tel quel...
ajout de détails, avant
ajout de détails, avant
Et sur l'arrière, la plaque minéralogique, la lampe au centre qui servait aussi de veilleuse, les petits clignotants en haut, les deux cataphotes et le feu stop/veilleuse que j'ai collé du mauvais côté. Il devrait être à gauche.En bas, les deux pare chocs ou marche pieds dont il me semble que le noir devrait être évidé, mais je n'en suis pas certain. Je les ai laissés pleins. Les portes baillent légèrement, comme souvent sur les vraies qui étaient en général bien malmenées.
ajout de détails arrière
ajout de détails arrière
On approche de la fin...
denis
Donateurs
Donateurs
Messages : 1132
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 8:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 730 fois
A été remercié : 613 fois

Re: CV camionnette AZU 1955 d'après kit carton

Message par denis »

On arrive à la fin .
Voici le dessous. L'axe des roues arrière passe sous le châssis. J'ai ajouté deux petits tubes en papier, l'axe est en fil de fer redressé. À l'avant, l'axe passe à travers le châssis au niveau de l'extrémité des bras de suspension. On renforce le carton (ce n'est que du 110g) avec une goutte de cyanolit. On reperce le trou avant séchage complet de la colle et on laisse durcir sans l'axe. Si quelqu'un s'amuse à faire tourner les roues, il ne déchirera pas le fragile châssis.
axes de roues dessous
axes de roues dessous
À vide, la chose penchait sur l'avant. en charge sur l'arrière. l'horizontalité dans tous les axes était quelque chose d'inconnu dans les 2CV, surtout les premières! Noter les bavettes, en noir sous l'arrière des ailes avant.

La voici trois quarts avant droit
quasi finie
quasi finie
arrière droit, le clignotant se voit mieux une fois peint (feutre rouge qui devrait être orange)
3/4 arrière
3/4 arrière
3/4 avant droit cette fois
3/4 avant droit
3/4 avant droit
dessous pour l'axe des roues avant, la distorsion vient de la photo.
dessous
dessous
Il reste à ajouter un ou deux tout petits détails comme le verrou de maintien de l'optique sur les phares. J'ai mis un peu de cyanolit sur les surfaces des phares et des feux pour en renforcer la brillance. Je lui donnerai un coup de vernis qui va égaliser les brillances et supprimer les taches de colle et sans doute un peu de résine UV sur les phares pour en bomber un peu l'optique. Un coup de crayon métal à deux ou trois endroits et je penserai à autre chose.

Pour moi, c'est un très beau modèle que proposait kit carton, très fidèle en forme et en dimension. C'est un peu intermédiaire entre la maquette et le simple découpage. Je serai tenté d'en faire un modèle mixte papier/métal pour rendre fonctionnels tous les mécanismes prévus dans le kit de la berline, mais on sombre vite dans le perfectionnisme (pour rester poli).
Ma documentation, hors mes souvenirs ( j'en ai eu quand même 4 différentes), est la RTA citroën 2CV tous types jusqu'à février 1970. Jeune et fort, il m'est arrivé de sortir seul le bloc moteur/boîte assemblé! Il n'y avait que trois silenblocs pour tenir le total. Tout était possible sur ces machines.... Tempus fugit!
Bonne soirée à toutes et tous.
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur denis pour son message :
pierreg
denis
Donateurs
Donateurs
Messages : 1132
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 8:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 730 fois
A été remercié : 613 fois

Re: CV camionnette AZU 1955 d'après kit carton

Message par denis »

Horreur, j'ai collé les portes arrière à l'envers. Je me suis empressé de corriger. À chaque photo on trouve de nouveaux défauts. Cette fois, elle restera comme ça!
arrière
arrière
avant
avant
On constate que les deux sigles sont possibles et on voit la présence d'une sucette /rétroviseur apparemment fixée sur l'aile avant droite. On n'oserait sans doute plus maintenant!
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur denis pour son message (2 au total) :
Michel cerfvolistepierreg
Répondre

Retourner vers « Voitures »