la traction de Camille

denis
Papier 160 grammes
Papier 160 grammes
Messages : 702
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 9:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 139 fois
A été félicité : 344 fois

la traction de Camille

Messagepar denis » mar. juin 09, 2015 6:52 pm

Le dessin des planches de cette traction m'a irrésistiblement attiré ; déjà, il y a des années, la 15 six d'Heller qui trônait dans les étals à des prix que je trouvais déraisonnables, m'avait fait très envie. Plus près de nous, le début de développement de celle de PPH29 avait rallumé une flamme jamais tout à fait éteinte, et pour finir, celle de Camille m'a fait craquer.
J'ai le souvenir d'une 11 familiale lancée presque à 130 kmh en descente sur une route bordée d'arbres. Le moteur grondait sous le long capot, résonnant dans l'habitacle , les phares vibraient sur les ailes galbées, les portières tremblaient au rythme du déséquilibre des roues et on disait tous "plus vite". A l'époque, pas de ceinture, point d'airbags, pas de colonne de direction repliable et autres gadgets. Juste un gros moteur et un volant. Bien sur, ça a fini par des milliers de morts sur la route et un régime sécuritaire (voire sécuritariste), auquel je me plie bien volontiers maintenant, même en moto. Et là, j'ai vraiment du mérite.
La petite silhouette noire de la voiture de Camille a fait remonter tous ces souvenirs mais en regardant les dessins de plus près, je n'ai pas retrouvé l'impériale allure de mon noir bolide.
J'ai donc décidé d'essayer d'améliorer l'apparence du modèle en utilisant une technique de construction que je n'avais utilisé qu'avec du bois, mais que je sais être applicable au papier (caboteur emiliana torrini) et que certains dont moi, utilisent parfois pour faire un bel arrondi. C'est l'empilage de couches. Au départ je ne voulais faire que la caisse, mais bon..

- Mon carton fait environ 0,4mm d'épaisseur . Cette dimension détermine le nombre de couches dont j'ai besoin en fonction de l'épaisseur de la pièce.
Pour éviter de longs calculs fastidieux j'ai collé ensemble une douzaine de petits morceaux. Je sais par simple comparaison combien de couches seront nécessaires.
- Collage colle à bois, hélas trop vinylique à mon goût (difficile à poncer). Vers la fin de la construction j'ai fait une petite recherche et j'ai enfin trouvé de la titebond aliphatique dans toutes les variétés désirées. Il fallait simplement chercher dans le matériel pour lutherie. Mes prochaines constructions devraient être plus belles. C'est deux fois moins cher que dans les magasins spécialisés en modélisme. Je ne sais pas pour les beaux arts. La titebond est la colle utilisée par tous les modélistes américains (nord, centre et sud pour une fois réunis)
- Utilisation de cyano liquide et gel pour les collages qui ne peuvent pas se maintenir longtemps facilement
- teintes, gouache, humbrol brillante et vernis acrylique.
- essai de sintofer qualité finition; tube en grande surface bricolage ou matériel automobile
En outils, la mini perceuse est très utile, le reste comme d'habitude.

Commençons
J'ai pris les fichiers de la version blanche.
les pièces de la planche de Camille collées sur le carton
DSCF1667.JPG


les pièces en quantités multiples pour faire les volumes
DSCF1668.JPG


Et pour me faire la main, les pièces découpées pour une roue
DSCF1669.JPG
de gauche à droite 4 roues, un pneu découpé dans une roue, un grand cercle et deux ronds plus petits pour simuler l'extérieur de la jante

Voilà toutes les pièces des roues découpées
DSCF1670.JPG

et regroupées sur une épingle qui restera sur elles jusqu'à la fin.
DSCF1671.JPG


La suite du montage des roues s'est fait avec un disque de moins que j'ai rajouté à la fin . L'épaisseur totale fait 6 fois 0,4 mm (4 disques, un anneau pneu et un anneau jante) et 6 fois le papier 80g collé sur le carton (environ 0,4 mm pour les six couches) ce qui nous fait une épaisseur de 2,8 mm plus un peu d'épaisseur pour la colle . Au total environ 3 mm donc environ 130 mm à l'échelle, ce qui n'est pas très loin des pneus de 155 d'origine. J'avais fait le montage avec une couche de moins, mais trouvant la roue trop fine au ponçage, j'ai rajouté un disque. J'aurai même pu en mettre deux.

à suivre

denis
Papier 160 grammes
Papier 160 grammes
Messages : 702
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 9:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 139 fois
A été félicité : 344 fois

Re: la traction de Camille

Messagepar denis » mar. juin 09, 2015 7:17 pm

Serrage en étoile de la roue pendant son séchage
DSCF1672.JPG


Les pièces découpées;
-à gauche, ailes arrière, pare chocs, malle calandre
- au milieu, ailes avant (pièces 1 à 10 j'ajouterai encore deux épaisseurs) et des pièces du haut de caisse
- à droite, la caisse avec déjà des bandes de carton ajoutées , le capot qui sera découpé autrement, qu'il faudrait diminuer (ce que je n'ai pas fait); le châssis a été coupé en deux. La rainure sur l'avant servira à laisser passer l'axe des roues avant. Cette traction ne devant être qu'un test, je n'avais pas envisagé de direction fonctionnelle
DSCF1673.JPG


le résultat de l'épaississement des hauts de caisse
DSCF1677.JPG


Les pièces de la future calandre modifiée (trou rond pour la manivelle) et de l'option pare choc galbé que j'aime bien. Je trouve le pare choc droit trop massif.
Les pare chocs sont raccourcis de 4 mm de chaque côté et le galbé va perdre un mm de hauteur.
DSCF1675.JPG


L'empilage de pièces qui va nous permettre de faire les ailes, comme les vraies !
DSCF1676.JPG
On y ajoutera deux couches et une bande "à peu près" plate pour obtenir la bonne largeur

à suivre

denis
Papier 160 grammes
Papier 160 grammes
Messages : 702
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 9:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 139 fois
A été félicité : 344 fois

Re: la traction de Camille

Messagepar denis » mar. juin 09, 2015 7:45 pm

Poursuivons.
Les ailes avant en préparation; les pièces sont collées les unes sur les autres et la partie presque plane est faite d'une seule bande à découper au pif (il me semble qu'elle est sur une des photos), mouillée pour prendre facilement la courbe (ce qui explique sa couleur plus sombre) et pointée à la cyano gel.
Pour ceux que ça étonnerait, les colles cyanoacrylates sont un de sous produits de la guerre. On les a utilisées à la fermeture instantanée de plaies pour permettre l'évacuation de blessés qui, sans ceci eussent été comptés comme morts. Notre corps est surtout fait d'eau, et cette colle se rit de l'humidité. Attention quand même, le carton mouillé est fragile. Une fois la cyano prise, on noie abondamment de colle blanche et on attend que ça sèche avant de reprendre. A gauche, on a pris le virage, à droite, on va le prendre.
DSCF1678.JPG


La caisse avec le corps des deux ailes arrière et les ailes avant. Attention aux symétries. Je n'ai dessiné qu'un jeu de pièces et pour une aile la face imprimée est vers l'extérieur, pour l'autre vers l'intérieur.
DSCF1679.JPG


Pour ceux qui voudraient la faire, la malle (l'intérieur). Noter les renforts aux entournures pour faire des belles courbes plus tard. Le noyage de colle blanche est volontaire. Hélas, je ne vais pas utiliser cette malle. L'exploration des documents montreraient qu'elle est fausse , du moins pour une voiture de série. La malle est apparue en 1952 et n'a pas cette forme (galbe et pente). Celle que nous propose Camille dans ces premières versions de planches est une adaptation faite sur un véhicule à l'origine sans malle.
DSCF1680.JPG


Les pièces de la calandre; les bandes sont très fines et coupées dans du 160g. Avec du 110 g on devrait faire encore mieux. En dessous, c'est trrèèss délicat. Elles font environ 0,3mm de large. On va les coller entre les deux montants, celui de dessus qui sera visible porte les chevrons
DSCF1681.JPG


On colle le premier cadre avec une petite goutte de cyano sur le support (toujours le même morceau de circuit imprimé pas imprimé), on colle avec brio les 10 ou 12 lamelles dessus et rapporte le cadre supérieur avec les chevrons. On coupera les bouts plus tard. A cette échelle, c'est encore trois fois trop gros et je ne sais pas faire en papier.
DSCF1683.JPG

J'en ai mis 10.

à suivre

denis
Papier 160 grammes
Papier 160 grammes
Messages : 702
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 9:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 139 fois
A été félicité : 344 fois

Re: la traction de Camille

Messagepar denis » mar. juin 09, 2015 8:41 pm

Continuons donc.
J'avais presque fini ce post et à la quatrième photo, j'ai supprimé par inadvertance ce que je venais de faire. Je ne trouve pas cette partie du forum très conviviale, comme disent les "informatitiens" , pour les utilisateurs.
Mais courage, persistons

Voici la caisse sur laquelle on pose l'entourage du pare brise. Noyez les bases des ailes arrières
DSCF1684.JPG


à gauche, le collage des ébauches des ailes avant(s)? sur la droite l'astuce pour plier la calandre finie. On la mouille et on la presse entre deux plaques de meccano référence 73a mais a changé depuis. Il ne faut pas coller la calandre avec de la cyanoacrylate. Soit vous la casserez en la pliant si elle est sèche, soit le carton mouillé pliera mais pas la colle. Bonjour le galbe.
Eh oui, cette calandre est en léger V; toutes les photos nous le hurlent.
DSCF1685.JPG


La tortue agonise sur le dos. On voit bien les deux renforts, un à l'avant pour le capot, l'autre au centre qui viendra derrière le futur tableau de bord. Le tout est chargé de poids qui maintiennent le galbe des pièces du toit entre lesquelles j'ai ajouté des languettes en 160g dans l'espoir de faire de meilleurs raccords. Les pièces de "couverture" sont bien sur posées mouillées pour prendre les virages en douceur. la fausse malle à gauche voit ses coins bien rabotés grâce aux renforts précédemment ajoutés à l'intérieur.
DSCF1686.JPG


Et la voici remise sur ses pattes. J'ai ajouté deux flancs sur les ailes arrière, placé la calandre par simple encastrement (on la collera tout à la fin); vous voyez devant le dessin des banquettes avec le cotes en mm. Sur la vraie, la banquette arrière est plus large que les deux sièges avant. Sur le modèle, c'est l'inverse à cause des passages de roues (qui font accoudoirs). L'habitabilité des tractions était remarquable.
DSCF1687.JPG
J'ai dessiné l'emplacement sur le bas de caisse à gauche.


Voilà, les sièges sont mis; on pourrait reculer plus la banquette arrière. Même avec la malle le coffre restait spartiate. Quand on avait beaucoup de bagages, on les mettait sur le toit.
On voit bien un défaut du modèle ici. Le capot est un peu trop long. Je l'ai vu trop tard et il le restera. Parce que modifier la longueur du capot, ça veut dire refaire les ailes avant. Plus tard peut être.
DSCF1688.JPG


Voilà, ce sera tout pour ce soir, mais pour ne pas trop vous frustrer, je vous mets une des photos de l'objet dans un court message suivant. Vous verrez que la coupe est encore loin des lèvres !

denis
Papier 160 grammes
Papier 160 grammes
Messages : 702
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 9:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 139 fois
A été félicité : 344 fois

Re: la traction de Camille

Messagepar denis » mar. juin 09, 2015 8:47 pm

Chose promise
DSCF1747.JPG

Bonne soirée à toutes et tous et à bientôt pour la suite.
Pour Camille
la 7 L 445 l 164
la 11 L 465 l 176 puis 179
la 15 L 476 l179

approximativement
et bonne soirée juste pour toi

Avatar du membre
mauther
Papier 120 grammes
Papier 120 grammes
Messages : 616
Enregistré le : mar. juil. 01, 2008 3:08 am
Localisation : Sao Paulo - Brasil
A remercié : 2 fois
A été félicité : 80 fois

Re: la traction de Camille

Messagepar mauther » mar. juin 09, 2015 10:00 pm

Simple great! :groupjump:

Salute from Brazil!

Mauther
*Traduit du Portugais du Brésil pour le Français par Babel Fish.

Mon blog: http://papermau.blogspot.com

Avatar du membre
Michel cerfvoliste
Modérateur
Modérateur
Messages : 9165
Enregistré le : sam. mai 05, 2007 9:43 am
Localisation : Chambon la Forêt - LOIRET
A remercié : 5503 fois
A été félicité : 2033 fois

Re: la traction de Camille

Messagepar Michel cerfvoliste » mer. juin 10, 2015 9:47 am

Elle est au 1/43° ?

Vu la longueur du châssis, c'est ce qui semble, avec tous ces détails, elle va être difficile à réduire !

Bonne suite, bravo et bonne journée, Michel
En cours : Le Château de Chaumont, d'Instant Durable
Quelques modèles de HY
Mon album : http://www.maquettes-papier.net/galerie ... ?cat=10339

denis
Papier 160 grammes
Papier 160 grammes
Messages : 702
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 9:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 139 fois
A été félicité : 344 fois

Re: la traction de Camille

Messagepar denis » mer. juin 10, 2015 11:13 am

Elle est bien autour du 43 ème puisqu'elle ferait presque 5m en vrai par rapport au modèle et que celui ci est traité un peu trop long et que Camille devra choisir entre la 7, la 11 ou la 15 et réduire en conséquence ou dire que c'est comme un dessin de Géo Ham et qu'il a mis en valeur la dynamique du véhicule.

Voici le scan des pièces ajoutées. Pour amateur averti parce qu'elles ne sont que grossièrement exactes et qu'il faut tout ajuster à la main. Si quelqu'un maîtrise autocad ou solid work voire draftsight, il peut nous les dessiner justes, par exemple par dizième de millimètre et on utilisera les gabarits en fonction du carton dont on dispose. J'ai vu faire des tranches comme ceci je crois que c'était avec autocad, pour faire des pièces par stéréo-lithographie (on dit imprimante 3D maintenant). Je rappelle qu'il faut une colle facilement ponçable.
traction camille 1.pdf
(107.57 Kio) Téléchargé 94 fois


Voici le dessous des carter à ajouter (boite de vitesses, le petit, en avant) et le résultat au pliage.
DSCF1689.JPG
DSCF1690.JPG
À plus grande échelle, j'aurais tout reproduit; à cette échelle, c'est difficile sans loupe et je ne suis pas passionné à ce point. Je ne voulais faire qu'un essai de réalisation de caisse.

Le toit faisant pagode (voire la Mercedes du même surnom), j'ai rajouté une couche de carton, mouillé pour qu'il prenne bien les courbes sans pli. On le découpera et poncera plus tard. Je n'ai réfléchi que trop tard, il aurait été plus simple de faire cinq ou six épaisseurs de toit plutôt que grossir les hauts de caisse. Devant, les roues ont été poncées à la mini perceuse et passées à la gouache noire pour les pneus.
DSCF1691.JPG


le gabarit des phares et les dimensions en mm pour la hauteur et cm pour la longueur avec du 80g (je crois). On mouille le papier, on roule la bande bien serrée, le côté non réduit sera l'avant du phare. Après séchage, on déroule le papier qui essaie de garder la forme , on encolle et on roule à nouveau. On tient bien serré jusqu'au séchage et le galbe se fait tout seul. On travaillera ensuite au ponçage, on peut aussi creuser pour simuler de vrais phares mais je ne suis pas allé jusqu" là.
DSCF1692.JPG


à suivre

denis
Papier 160 grammes
Papier 160 grammes
Messages : 702
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 9:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 139 fois
A été félicité : 344 fois

Re: la traction de Camille

Messagepar denis » mer. juin 10, 2015 11:36 am

Poursuivons.
Voici les pièces fausses, grossières et incomplètes (il manque les tranches intermédiaires) de la nouvelle malle. J'ai cherché des photos sur internet, j'ai regardé mon ébauche de caisse et j'ai vu que ma création était imparfaite. J'ai tranché sans remords au cutter la vilaine malle et je me suis lancé à main levée dans la réalisation de celle ci. Un empilage de rectangles ultérieurement sculpté aurait suffi.
DSCF1693.JPG


Voici la caisse avant ablation, posée sur le bas de caisse
DSCF1694.JPG

et après modification
DSCF1695.JPG
Cette photo montre le mastiquage au sintofer pour la finition, à gauche le bas de caisse teinté en sombre, à droite les roues et devant , sur le dessin de Camille, les phares, le pédalier, le tour du volant et les vitrages dessinés au feutre permanent sur une chute d'emballage. Surveillez bien les photos aux endroits non mastiqués. Le dessin imprimé sur du 80g et collé sur le carton présente une sorte de friselis de surface. Ça a été la source d'énormes (à l'échelle de notre loisir, ne paniquons pas) problèmes de finition. Autant ce phénomène passait inaperçu, voire renforçait le réalisme pour construire une maison ou un engin militaire, autant il est destructeur pour une finition brillante. C'est le gros défaut de mon modèle. La petite pièce bizarre sera le tableau de bord.

Voilà la caisse posée sur son châssis. Il faudra baisser un peu l'axe des roues arrières. L'allure est là.
DSCF1696.JPG

Et l'autre face. Noter la découpe de l'avant du capot en sens opposé à celui préconisé.
DSCF1697.JPG


à suivre

denis
Papier 160 grammes
Papier 160 grammes
Messages : 702
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 9:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 139 fois
A été félicité : 344 fois

Re: la traction de Camille

Messagepar denis » mer. juin 10, 2015 11:59 am

On croit qu'on arrive au bout.
Eh bien non.

vues avant et arrière de la caisse; on voit bien l'infernal friselis sur le capot. On ne le voit pas à l'oeil nu normal. C'est cette photo qui me l'a révélé quand je regardais interloqué l'échec de ma première tentative.
DSCF1698.JPG
DSCF1699.JPG

La malle est munie de son porte plaque éclairé. Et c'est en vous écrivant ceci que je me rends compte que j'ai oublié la poignée de la malle Ce sera réparé dès cet après midi. Les deux pattes qui surgissent sous la caisse seront les supports de pare choc.

Le dessous, simplement encastré mais complété. Pourquoi le laisser nu quand n'importe qui peut retourner l'auto et regarder dessous ?J'ai juste souligné les dessins de Camille. Plus tard j'ai ajouté une barre sur le train avant.
DSCF1700.JPG
L'échappement est encore blanc brut. Ce ne sont que des tubes de papier, le silencieux est écrasé; en vrai, il est quasiment au dessus de l'essieu arrière et si on le laisse rond, il est trop près du sol quand la voiture est sur ses roues. Les bouchons de vidange sont un peu surdimensionnés et pas forcément au bon endroit.

la première couche de noir.
J'ai voulu donner un coup de bombe et oublier; mais la bombe a crachoté des pustules noires et s'en est tenue là. J'ai donc ressorti le pinceau, le petit pot humbrol noir brillant et j'ai eu ce résultat minable. Il n'y a que les endroits passés au sintofer qui sont ressortis noir brillant. Ceux où le carton était brut ressemblaient à du papier de verre , ceux plaqués en papier 80g présentaient des grumeaux peau cellulitée de publicité avant/après.
DSCF1701.JPG
DSCF1703.JPG
C'est parfait pour un bas de caisse traité au blaxon.
En passant, les phares sont simplement collés à la cyanoacrylate gel sur les ailes.
à suivre

denis
Papier 160 grammes
Papier 160 grammes
Messages : 702
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 9:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 139 fois
A été félicité : 344 fois

Re: la traction de Camille

Messagepar denis » mer. juin 10, 2015 12:14 pm

Pour faire la peinture, j'ai collé à la cyano gel deux petites barres de roseau. pour pouvoir manipuler l'objet sans lui laisser en plus mes empreintes digitales. Il a fallu trois couches de noir et deux de vernis acrylique pour avoir un aspect pas trop vilain. En même temps, j'ai passé trois couches de jaune sur les jantes et peint en gris perle l'intérieur haut de la caisse, gris sombre en bas.
Voilà avant vernissage. J'ai vernis après la pose des vitrages
DSCF1706.JPG
DSCF1707.JPG
DSCF1714.JPG
DSCF1718.JPG
et avec les vitrages
DSCF1721.JPG

J'ai raté cette pose en ce sens que j'ai barbouillé le plastique de colle. J'ai du gratter ensuite à la pointe du cutter et faire disparaître les défauts au vernis.
à suivre

denis
Papier 160 grammes
Papier 160 grammes
Messages : 702
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 9:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 139 fois
A été félicité : 344 fois

Re: la traction de Camille

Messagepar denis » mer. juin 10, 2015 12:31 pm

Les pièces du tableau de bord
DSCF1723.JPG
Le levier à droite du comodo sera coupé et collé sur le tableau à droite du volant. C'est sur les peugeot que la commande des vitesses était au volant. La petite pièce à gauche simulera la poignée d'ouverture d'aération.

Le pédalier sur le bas de caisse
DSCF1725.JPG


le dessous de caisse, blaxoné et rouillé; la couleur des jantes s'affirme
DSCF1726.JPG


le tableau de bord installé; j'ai recoupé le renfort pour laisser passer l'épingle.
Important ! pour ceux qui comme moi doivent (veulent) utiliser de l'aluminium ménager pour simuler du métal.
Ces feuilles sont si fines qu'on les déchire au découpage et qu'ensuite on ne sait comment les manipuler. Il suffit de les coller sur du papier fin à la colle néoprène liquide (ici, une variété écologique sans solvant), de les rouler consciencieusement avec quelque chose de bien lisse et de découper après. C'est ce qu'on voit devant, préparation à la fabrication de l'entourage du pare brise.
DSCF1727.JPG


et voici de très près le tableau de bord.
DSCF1728.JPG


à suivre

denis
Papier 160 grammes
Papier 160 grammes
Messages : 702
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 9:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 139 fois
A été félicité : 344 fois

Re: la traction de Camille

Messagepar denis » mer. juin 10, 2015 12:49 pm

suite
pose du tour de pare brise et des optiques marchal ou cibié de Camille
DSCF1729.JPG

pose des décors de bas d'ailes, des feux et clignotants; vue sur le poste de conduite
DSCF1730.JPG

gros plan avec le volant à deux branches
DSCF1731.JPG

les jantes et les garde boue peints; noter la cale de douze épaisseurs pour estimer le nombre de strates de carton nécessaires
DSCF1732.JPG

les essuie glaces, la bande de capot et les poignées. J'ai mis les poignées à l'envers. Vous saurez rectifier. Les poignées et les barres d'essuie glace sont en fil de métal ~0,4mm de diamètre, les balais d'essuie glace sont en canson mi teintes noir collé au vernis acrylique sur la vitre.
DSCF1735.JPG

Les poignées sont plus longues que nécessaire et dépassent à l'intérieur. On coupe à la demande à l'extérieur et on rabat l'intérieur, ça fait la poignée intérieure (que personne ne verra jamais).

denis
Papier 160 grammes
Papier 160 grammes
Messages : 702
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 9:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 139 fois
A été félicité : 344 fois

Re: la traction de Camille

Messagepar denis » mer. juin 10, 2015 1:00 pm

Les pièces à réunir.
L'essieu arrière est monté sur la caisse, l'essieu avant sur le bas de caisse
DSCF1736.JPG
DSCF1737.JPG
Les essieux sont en corde à piano de 0,6mm et les trous renforcés à la cyanoacrylate.

Et voici trois photos quasi finie en lumière du jour.
Noter les deux klaxons sur le garde boue avant.
Il manque la poignée de malle et les numéros d'imatriculation
DSCF1740.JPG
DSCF1741.JPG
DSCF1742.JPG


Pour moi, la technique est validée et riche d'enseignements dont je vous ferai part dans le prochain message.
Presque tout est possible en carton
Bonne journée à toutes et tous

denis
Papier 160 grammes
Papier 160 grammes
Messages : 702
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 9:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 139 fois
A été félicité : 344 fois

Re: la traction de Camille

Messagepar denis » mer. juin 10, 2015 2:56 pm

J'ai ajouté la poignée de la malle (le trou était déjà fait).

L'empilage de couches pour reproduire les formes courbes fonctionne bien à quelques conditions:

- choisir le sens de l'empilage. Par exemple, il aurait été plus facile de procéder par couches horizontales pour les ailes avant et le toit; mais bien verticales pour les hauts de caisse à l'arrière et les ailes arrière; on n'hésite pas à évider au maximum avant collage, c'est bien plus facile qu'après.

- utiliser une colle facilement ponçable. Rien ne vaut une base aliphatique. Il n'y en a plus au catalogue conrad. J'ai beaucoup d'espoir avec la Titebond dont j'ai approvisionné une flasque d'original wood glue (légèrement jaune, celle qu'utilisent les modélistes avions de vol libre américains) et une translucent wood glue, incolore (après séchage) comme son nom l'indique. J'achèterai aussi de la Titebond II ou III pour les bateaux devant supporter l'humidité. Je n'ai pas trouvé d'équivalent chez nos fabricants européens. Si l'un d'entre vous donne dans la chimie, qu'il nous renseigne.

- mastiquer les gros défauts et poncer, puis procéder comme les peintres en bâtiment l'apprennent à l'école. On peint sur du carton, pas sur de la résine ou du métal apprêté, donc, on met une couche d'impression qu'on va apprêter (soit au mastic très fin, soit à l'apprêt en bombe, je ne parle pas d'aérographe) puis qu'on ponce au papier très fin à l'eau . Pas trop d'eau ! La base est en carton. Deux couches et c'est parfait. J'ai bien lu les articles d'auto-disygne pour ses belles finitions, mais il charge en résine pour avoir une bonne solidité, du coup les techniques de peinture automobile fonctionnent et ses résultats sont magnifiques. Ce n'est pas le cas de nos petits bibelots sujets au délaminement de la matière première, générateurs de poussières, de grumeaux et d'embus (le support absorbe le diluant de la peinture trop vite et il ne reste plus qu'une tache de couleur fragile et mate au lieu de la belle surface brillante qu'on attendait).

Moyennant ces quelques précautions, on doit arriver à de très beaux résultats si on trouve des plans avec des coupes en tranche dans un sens ou dans l'autre, idéalement dans les deux. Je ne sais pas si ça existe pour l'automobile.

Cette technique est très courante en modélisme avions et bateaux pour des capots, des carénages de roues, des coques. Le bois s'y prête mieux que le carton.

Voilà ce que j'avais à en dire, je suis content d'avoir essayé. Ne refaites pas mes erreurs.
Passez une bonne soirée et à une prochaine fois
DSCF1748.JPG


Retourner vers « Voitures »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 2 invités