Berliet Victoria 1910 depuis le modèle shell berre

denis
Papier 100 grammes
Papier 100 grammes
Messages : 574
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 9:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 99 fois
A été félicité : 228 fois

Berliet Victoria 1910 depuis le modèle shell berre

Messagepar denis » mer. déc. 06, 2017 10:00 pm

Depuis longtemps, je voulais faire ce modèle pour plusieurs raisons:
- c'est une Berliet et tout le monde ne sait pas que Berliet faisait des automobiles. Certains ne doivent même pas savoir que Berliet fabriquait des camions, et ils ont bien le droit puisque la marque a été absorbée par RVI. On ne voit plus la petite locomotive Alco sur les calandres.
- c'était une marque lyonnaise, ma région
- c'est un véhicule prestigieux puisque utilisé par un président de la république. C'était le must de l'époque
- elle avait des roues à rayons contrairement à toutes les Berliet standard et j'aime les roues à rayons
J'étais à la recherche de documentation que j'ai trouvé en partie sur le site du musée Berliet et d'autres sur internet.
En résumé, c'est un châssis C2 de 1908 à cardan. Normalement ce devrait être le modèle à châssis cintré, mais les exigences de la mise en page du modèle original ont fait que la carrosserie a été raccourcie et j'ai donc réalisé un châssis à cardan mais normal (un peu plus court que le cintré). Le moteur serait un quatre cylindres de 22CV à allumage par magnéto.
Je n'ai trouvé qu'une seule photo de cette voiture où l'on voit le couple présidentiel (Poincaré) accompagné d'un chauffeur et d'un valet de pied, prêts à parader devant la foule admirative.
Je ne peux pas continuer ce soir, aussi vous mets je deux photos du modèle presque fini. Je vous expliquerai tout ensuite.
DSCF4386.JPG
DSCF4381.JPG

Voilà; bonne soirée à toutes et tous

Avatar du membre
Michel cerfvoliste
Modérateur
Modérateur
Messages : 8873
Enregistré le : sam. mai 05, 2007 9:43 am
Localisation : Chambon la Forêt - LOIRET
A remercié : 5091 fois
A été félicité : 1843 fois

Re: Berliet Victoria 1910 depuis le modèle shell berre

Messagepar Michel cerfvoliste » jeu. déc. 07, 2017 10:28 am

Bravo pour cette belle réalisation qui nous rappelle notre histoire "récente" !

Bonne journée, Michel
En cours : Le château de Blois d'Instant Durable
Quelques modèles de HY
Mon album : http://www.maquettes-papier.net/galerie ... ?cat=10339

denis
Papier 100 grammes
Papier 100 grammes
Messages : 574
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 9:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 99 fois
A été félicité : 228 fois

Re: Berliet Victoria 1910 depuis le modèle shell berre

Messagepar denis » jeu. déc. 07, 2017 6:10 pm

Voici la photo du modèle censé être représenté par Shell:
http://historypresidential.free.fr/phot ... age85.html
Pour ceux qui n'aiment pas naviguer, la voici en image:
poincaré berliet presidentielle.jpeg

Je n'ai malheureusement pas trouvé de meilleure photo. J'ai aussi une mauvaise copie du catalogue Berliet 1908 que vous pouvez trouver ici. http://memoires-industrielles.fr/?q=doc/db01162 Ça m'a bien servi pour le châssis. La qualité étant très pauvre, je vous le mets en pièce jointe aussi:
berliet Victoria catalogue 1908.pdf
(1.16 Mio) Téléchargé 5 fois

C'est donc une C2, version châssis surbaissé (mais allongé) à transmission à Cardan. Le moteur de 22CV à quatre cylindres a un allumage par magnéto haute tension, l'éclairage semble être à acétylène, le coffre sur le marche pied avant droit étant le générateur de gaz (voir internet pour le fonctionnement). J'ai pris la version à châssis normal que j'ai adapté aux autres pièces du modèle de départ. Si quelqu'un veut la faire exacte, il faut vraiment tout redessiner. C'est la seule que j'ai vue avec des roues à rayons.
Pour ceux qui ne l'avaient pas, je joins la planche en A4 du modèle original à partir de laquelle j'ai construit mon modèle
3425228688_db3a3e881b_o.jpg
shell berre n°27 victoria Berliet 1910

Pour ceux qui préfèrent le pdf:
shell_27 berliet victoria 1910.pdf
(1.06 Mio) Téléchargé 4 fois

Je pars de ces planches que j'ouvre avec Gimp (je rappelle que pour ceux qui n'ont pas photoshop, Gimp existe aussi pour windows) et dont je tire les pièces dont j'ai besoin. Ça me permet de faire des modèles dans l'esprit des planches, mais plus complets et plus délicats. J'utilise une définition de 300 points par pouce, "seulement" 256 couleurs (mode couleurs indexées) et taille de la feuille A4; Les dessins sont suffisamment détaillés pour mon propos. Les modèles sont un peu plus petits que les originaux.

Je vais commencer par les roues.
à bientôt

denis
Papier 100 grammes
Papier 100 grammes
Messages : 574
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 9:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 99 fois
A été félicité : 228 fois

Re: Berliet Victoria 1910 depuis le modèle shell berre

Messagepar denis » jeu. déc. 07, 2017 8:05 pm

Il y a plusieurs méthodes pour faire ou simuler des roues à rayon. On peut
- les dessiner (comme le modèle de base)
- imprimer les rayons dur du papier transparent, y rapporter des demi pneus
- mettre une couche de rayons avec un gabarit
- mettre deux couches avec écartement entre les couches au niveau du moyeu (également de la jante si nécessaire) avec un gabarit
- faire des vraies roues
J'utilise l'avant dernière.
Il y a plusieurs types de gabarits; j'en ai trouvé d'autres sur les sites russes.
Mon système est dérivé d'un vieil article du MRA (le modèle réduit d'avion); une rubrique appelée "les trucs de Loubik". C'est plus facile à faire en bois qu'en carton.
Voici d'abord la planche des pièces nécessaires. L'imprimer en 80g, coller ce qui est indiqué "160g" sur du 160g et carton 0,5 mm sur du carton de cette épaisseur (ou ce qu'on a!).
Il y a plus de pièces que nécessaire pour palier aux inévitables ratages du début.
Attention, la manière de poser le fil change l'aspect des rayons (voir la différence roues avant/arrière sur la Berliet). J'ai utilisé du fil de lin n°120 (petit). Je n'avais pas mieux en lin. J'ai essayé le coton sur la de Dion à vapeur, mais c'est un peu mou.
Préparer dès maintenant une dizaine de petits tubes de papier (de 1,5 mm de diamètre en papier à cigarettes à 3 ou 4 mm en 160g). Pour les moyeux des roues il faut du 1,5 à 2 mm.
Voici la planche en pdf; imprimer sans mise à l'échelle.
roues berliet Victoria poincare 02.pdf
roues berliet
(621.36 Kio) Téléchargé 5 fois

Les anneaux rouges et noirs seront à coller sur les roues finies; les pneus restent blancs. En tout cas, ils sont très clairs sur les photos.

Voici le gabarit que j'utilise:
DSCF4303.JPG
gabarit ; dessus
noter le morceau de sac plastique transparent pour empêcher que la roue reste collée au gabarit.
DSCF4306.JPG
gabarit dessous

Il est réalisé en carton, une épingle collée au centre à l'araldite et un empilage de ronds en carton pour l'épaisseur. Les cercles concentriques du dessus servent à centrer au mieux les demi roues. Les numéros rouges et noirs sont des repères pour chaque couche de rayons.

On découpe les demi roues, on constitue ses empilages pour avoir l'épaisseur finale nécessaire (je ne tiens pas compte de l'épaisseur des fils qui s'incrustent dans le carton). La découpe commence toujours par l'intérieur, c'est pourquoi j'ai toujours marqué le centre sur la planche. L'intérieur de ces roues est la limite inférieure de mon compas à découper. Pour faire plus petit , il y a une autre astuce que je développerai une autre fois.
Pour des roues plus grandes, je me suis fait un gabarit pour 4 roues à la fois, à 36 40 72 ou 80 rayons!

DSCF4310.JPG
grand gabarit pour plusieurs roues


Après collage sur le carton et le 160g, on découpe les roues et ou forme bien le centre avec l'outil conique (à droite, le bout de bois conique avec du papier de verre collé dessus)
DSCF4305.JPG


J'atteins les limites du nombre de fichiers joints pour cet envoi.
À bientôt pour la suite

denis
Papier 100 grammes
Papier 100 grammes
Messages : 574
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 9:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 99 fois
A été félicité : 228 fois

Re: Berliet Victoria 1910 depuis le modèle shell berre

Messagepar denis » jeu. déc. 07, 2017 8:44 pm

Le montages des roues.
Couper des petits morceaux de tube très fin (autour de 2mm de diamètre max), un peu plus longs que nécessaires. Ils seront mis à la bonne dimension plus tard. Préparer des petites rondelles (diamètre 3 à 4 mm) qui vont se glisser sur les petits tubes. Percer d'abord et couper autour du trou!
DSCF4299.JPG
On voit les ronds découpés collés ou non sur du carton ; les petits disques seront les freins (uniquement sur les roues arrière); on voit à droite les petites rondelles de moyeux.

Voici l'outil pour percer facilement.
DSCF4300.JPG


Les pièces de base de la roue: les deux demi roues, le tube les deux demi moyeux
DSCF4304.JPG
pièces de base


Début du rayonnage. La demi roue peut se promener, ce n'est pas grave. C'est au moment de la tension des rayons et surtout du collage qu'il faudra la centrer le mieux possible
Le petit tube est passé sur l'épingle et on fait la première couche.
DSCF4307.JPG
début du rayonnage
. Ici sur les repères noirs. L'ordre est le suivant:
roues avant: 1, 2 , 3, etc..La roue n'a pas d'effort de traction (ni de freinage d'ailleurs sur ces vieux engins). Les rayons ne sont pas croisés.
roues arrière: 1, 5, 9, 13 puis 2, 6, 10, 14 puis 3, 7, 11, 15 et enfin 4, 8, 12, 16. Le croisement des rayons augmente la résistance de la roue aux efforts de traction. Sur les vraies voitures, il y avait plus de rayons. Tout est expliqué sur des sites spécialisés, sauf le tour de main!

On passe ensuite la petite rondelle moyeu sur le tube, on centre bien l'intérieur de la demi roue et on enfonce la rondelle pour écarter les rayons de cette couche.
DSCF4312.JPG
On passe une deuxième rondelle à la "bonne distance" de l'autre pour simuler le moyeu et on installe la deuxième couche de fil. C'est pour distinguer les couches que j'ai mis des chiffres de couleur différente. Sur des roues un peu plus grosses, je mets un tube intercalaire autour du tube d'axe , entre les rondelles du moyeu. Là, j'ai trouvé que c'était un peu petit.

On voit que le fil de la deuxième couche est à une certaine distance au dessus de la demi roue inférieure. C'est au collage qu'on va tout serrer et que les rayons se tendront naturellement.

La suite au prochain message.

denis
Papier 100 grammes
Papier 100 grammes
Messages : 574
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 9:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 99 fois
A été félicité : 228 fois

Re: Berliet Victoria 1910 depuis le modèle shell berre

Messagepar denis » jeu. déc. 07, 2017 9:16 pm

Reprenons donc.
On encolle bien la demi roue inférieure et les fils à ce niveau, on met aussi un peu de colle à l'intérieur de la deuxième demi roue et on serre le tout. Il suffit de patienter deux ou trois minutes et la colle tient assez pour qu'on puisse monter le tout sur un serre joint et laisser sécher l'objet en paix pendant qu'on fait autre chose.
DSCF4309.JPG
Ce n'est pas la peine de serrer très fort. Noter les pièces pour serrer sans écraser les moyeux; des douilles font bien l'affaire. Sur mon gros gabarit, je mets des bouts de tubes et des poids.

Quand c'est sec, on libère le gabarit, on coupe tous les bouts de fil qui dépassent et on trouve une roue brut
DSCF4313.JPG

C'est une roue arrière. Il y a deux jours dans les rayons qu'on comblera plus tard. Sur la deuxième photo, j'ai mis le faux frein pour vérifier qu'on le voyait bien à travers les rayons.
DSCF4315.JPG
Qu'elle est vilaine! Il va falloir travailler ça.

Pour ceci il nous faut d'autres outils coûteux. On colle (néoprène) de la mousse un peu rigide (emballage de n'importe quoi) sur un disque de carton au diamètre voulu. Pour les roues (pneus) de secours, on rentre en forçant un peu à l'intérieur du pneu, on monte le tout sur la perceuse et on ponce. On obtient simultanément forme et centrage.
Pour les roues au moyeu proéminent, on colle une mousse plus épaisse, percée au centre et on serre modérément sur les rayons.
DSCF4316.JPG
Noter le ratage en haut à gauche.

Si la première roue est toujours longue à réussir, les autres ne demandent qu''une vingtaine de minutes de travail.

Voici les quatre roues et un pneu de secours dont je ne me servirai pas. On ne peut le mettre nulle part sur cette voiture. Je pense que le président Poincaré avait des vertus d'increvabilité qui lui permettaient d'aller à l'opéra depuis le palais de l'Élysée (résidence des présidents de la république depuis Mac Mahon) sans angoisse.
DSCF4317.JPG


Voilà, le plus dur est fait.
Suite au prochain message
Modifié en dernier par denis le jeu. déc. 07, 2017 9:58 pm, modifié 1 fois.

denis
Papier 100 grammes
Papier 100 grammes
Messages : 574
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 9:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 99 fois
A été félicité : 228 fois

Re: Berliet Victoria 1910 depuis le modèle shell berre

Messagepar denis » jeu. déc. 07, 2017 9:56 pm

Et voici les roues après passage sur la perceuse.
DSCF4318.JPG

Les fils qui dépassent sont des rayons ajoutés pour masquer le défaut du système; il arrive qu'on trouve un vide entre rayons. Ce qu'on ajoute n'est que décoratif. La roue est assez solide comme ça. Je n'ai pas encore expérimenté avec des fils de nylon, de soie et autres fils à mouches (pour les pêcheurs) voire le métal.
Ensuite, on les peint en blanc (les pneus), on reperce délicatement le moyeu après l'avoir imprégné de cyanolit liquide, on colle les cercles simulant les jantes, rouge et noir à l'extérieur, noir à l'intérieur. Bien sur, si on ne fait pas le modèle présidentiel, on pourra monter le pneu de secours, mais sans fausse jante rapportée! Vous avez une idée de ce que ça donne sur les photos du premier message.

Les roues sont un gros morceau . J'ai beaucoup de satisfaction quand c'est fini, mais je ne suis jamais tout à fait content de ce que j'ai fait (faux rond, trop épais, irrégulier, etc..) On les laisse en l'état et on passe au châssis.


Dilemme: il y a plusieurs types de châssis. En résumé
un droit à cardan
un surbaissé et allongé à cardan
un à chaînes
Les pièces de la voiture correspondent à un châssis à cardan surbaissé mais court. Je n'ai dessiné que le court, droit. En passant l'essieu avant sous les lames de ressort, on a une C2 standard à cardan; en passant l'essieu avant au dessus du ressort (comme L. Franchi l'a dessiné), et en tordant le châssis droit, on a une fausse surbaissée qui, bien que trop courte dépasse encore un peu du socle.
Alors, je n'ai rien dessiné d'autre, j'ai surbaissé le châssis court.

Pour essayer, j'ai fait un recto et verso. Il est perfectible et une partie des pièces est inutile, mais ça donne une unité à l'ensemble monté. Le châssis et à tirer sur du 220g; n'utilisez pas le recto verso de votre imprimante, c'est trop fort. Faites le deuxième passage à la main.
Les pièces étant utilisables en l'état, je mets la planche ici. Pdf, recto et verso; imprimer sans mise à l'échelle.
chassis berliet victoria essai.pdf
(603.64 Kio) Téléchargé 2 fois

les pièces découpées, les longerons sont collés dos à dos
DSCF4323.JPG

les lames de ressort

On y trouve:
- en haut à gauche, la boîte de vitesses
- en haut, deux longerons, des lames de ressort et des petites pièces de suspension (4 suffiront, les grandes bandes noires sont inutiles)
- en dessous, le bloc moteur, les deux culasses (par groupe de eux cylindres); les cylindres sont à couper dans un tube de 3mm
- en dessous à gauche, le volant moteur et le réservoir à droite, le dessus du châssis et ses renforts
- en dessous, des longerons symétriques
- enfin, le différentiel et un gabarit pour l'essieu avant
Plus tard, les longerons seront coupés (vers le trait fin vertical à droite) pour surbaisser le châssis, mais on va faire tout le reste avant.
Comme dans l'usine Berliet, on va monter le châssis et ses accessoires (moteur, transmission etc...) puis on l'habillera de sa carrosserie.

La planche
DSCF4322.JPG


Les lames de ressorts de suspension. On met la colle sur la plus grande et on remonte jusqu'à la plus petite
DSCF4324.JPG


Et je ne pourrai poursuivre sans doute que demain. Bonne soirée à toutes et tous

denis
Papier 100 grammes
Papier 100 grammes
Messages : 574
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 9:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 99 fois
A été félicité : 228 fois

Re: Berliet Victoria 1910 depuis le modèle shell berre

Messagepar denis » ven. déc. 08, 2017 10:24 am

Pour donner leur forme aux lames de ressort, on fait sécher l'ensemble sur un petit objet rond, ici une boîte ronde de 4 cm de diamètre.
DSCF4325.JPG

voici la base du châssis avec ses renforts; l'ouverture à l'avant est l'emplacement du moteur; le resserrement de l'avant diminue le rayon de braquage
DSCF4328.JPG
base du châssis

début du montage du moteur
DSCF4329.JPG
moteur
les pièces de la culasse sont doublées de carton pour avoir de l'épaisseur; la pièce avec les 4 petits ronds est l'embase des cylindres où viendront se coller les 4 cylindres faits dans le tube à gauche. Les deux petites plaques rectangulaires vertes ne servent pas.
DSCF4330.JPG
moteur, volant moteur
Le carter du moteur est prêt à recevoir les cylindres et les culasses à les coiffer. Au premier plan c'est le volant moteur qui se monte. La couleur gris/vert utilisée est absolument imaginaire. Si vous connaissez la teinte d'origine, il suffit d'ouvrir la planche dans GIMP, de sélectionner cette couleur et de remplir la sélection avec celle que vous considérez comme meilleure. Ensuite, enregistrer, exporter en pdf et la nouvelle planche est prête. Si on vous le demande, choisissez 300dpi et A4.
à suivre
Fichiers joints
DSCF4326.JPG
lien ressort arrière châssis

denis
Papier 100 grammes
Papier 100 grammes
Messages : 574
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 9:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 99 fois
A été félicité : 228 fois

Re: Berliet Victoria 1910 depuis le modèle shell berre

Messagepar denis » ven. déc. 08, 2017 10:42 am

Voici les organes de transmission/motorisation, de gauche à droite le pont (différentiel), le moteur et la boîte à vitesses
DSCF4331.JPG

le moteur présente deux supports qui ne sont pas sur la planche; à dessiner. Il n'y a encore qu'une partie de la culasse. Noter le volant moteur et le bouchon de vidange, plausible mais imaginaire. On aperçoit les ressorts de suspension en arrière plan
DSCF4332.JPG

et voici la base du moteur complète avec la culasse dans toute son ampleur et sur elle le collecteur d'admission et un semblant de carburateur. Comparer avec les photos de la documentation que j'ai donnée au début du sujet.
DSCF4333.JPG
Des morceaux de tube de 3mm servent à faire les sorties du pont et le lien entre le moteur et son volant.

Voici la première direction que j'ai refaite, la barre était trop large et la présence du moteur empêchait le lien entre le volant et le mécanisme. Sur un modèle en métal, on peut le faire sans vrai difficulté, mais le papier est trop fragile, alors je n'ai gardé que les roues orientables
DSCF4334.JPG

avec les roues
DSCF4335.JPG

La suite à venir.

denis
Papier 100 grammes
Papier 100 grammes
Messages : 574
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 9:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 99 fois
A été félicité : 228 fois

Re: Berliet Victoria 1910 depuis le modèle shell berre

Messagepar denis » ven. déc. 08, 2017 11:18 am

Voici comment faire des petites rondelles en carton. On découpe les petits confettis avec une pince à trouer, on les perce avec une pointe et on les monte à leur emplacement avec un peu de cyanolit liquide. La barre avec le coude ne sera pas utilisée
DSCF4336.JPG
petites rondelles


Le châssis avec les ressorts à lames; noter leurs points de fixation. Les extrémités sont assez fragiles et pourront être renforcées avec de la cyanolit. Remarquer les paliers arrière, eux aussi renforcés. Les axes sont au dessus des ressorts. En fin de montage du châssis, on peut renforcer ces collages avec une goutte d'araldite. Ce genre de modèle n'étant pas destiné au jeu des enfants, ce n'est pas absolument nécessaire.
DSCF4337.JPG
châssis ressorts de suspension


le châssis vu de l'arrière avec son réservoir muni de son bouchon. Noter le lien ressort/arrière du châssis. La bobine de fil est celle qui m'a servi à faire les rayons des roues.
DSCF4338.JPG
réservoir, arrière châssis


le châssis vu de l'avant; faire une découpe supplémentaire (passage du volant moteur, comme sur la vraie). Le mécanisme de direction est le définitif; j'ai fait la barre de liaison en fil de laiton.Elle devrait être en arrière de l'essieu et passer sous le moteur, mais je n'ai pas eu le courage de la refaire une troisième fois. La vilaine soudure disparaîtra à la fin. Les articulations sont retenues sur l'essieu par la petite rondelle en papier. Faites attention de ne pas tout coller. Ça m'est arrivé avec de l'araldite, j'ai dû tout recommencer!
DSCF4341.JPG
la direction corrigée


Voici le châssis sur ses roues; il est un peu haut de l'arrière. Soit on fait une C2 standard et on fait passer l'essieu avant sous les ressorts avant, soit on fait un modèle surbaissé et l'essieu passe au dessus du ressort et il faudra baisser un peu le centre du châssis. Un courageux pourra refaire un dessin avec châssis cintré et allongé, mais je n'ai pas trouvé la documentation qui irait avec. Et pourquoi la république s'est contentée d'une quatre cylindres alors qu'une six cylindres existait? La vie est compliquée! On voit bien la différence de montage des rayons entre les roues avant et arrière. Les freins arrière étaient à sangle (mécanisme extérieur que je n'ai pas représenté) et commandés à la main. Le frein principal aurait été au niveau de la boîte à vitesses.
DSCF4342.JPG
le châssis sur ses roues


À suivre

denis
Papier 100 grammes
Papier 100 grammes
Messages : 574
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 9:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 99 fois
A été félicité : 228 fois

Re: Berliet Victoria 1910 depuis le modèle shell berre

Messagepar denis » ven. déc. 08, 2017 11:57 am

Voici maintenant le radiateur.
Pour découper le liséré doré, faire un trou avec la pointe dans les coins et relier les trous avec la lame du cutter (et une règle!) On commence par l'intérieur et si la découpe est bonne , on fait l'extérieur; ne pas appuyer. Il vaut mieux passer plusieurs fois. Et si c'est très fin pencher le cutter vers l'extérieur de la découpe pour que la coupe soit bien droite. Je n'ai pas conservé les languettes; l'hélice du radiateur est simplement collée su celui ci. J'ai ajouté le sigle Berliet, une locomotive avec chasse buffle depuis les accords de 1905 avec ALCO et ajouté Berliet en grandes lettres dorées comme sur des photos trouvées sur internet. En fait, je ne crois pas que c'était sur la C2 présidentielle.
DSCF4346.JPG


Je me rends compte que j'ai changé de planche, voici une planche provisoire pour la carrosserie, préparée en recto verso et qu'il faudra compléter plus tard (si j'ai le temps). C'est à partir d'elle que j'ai monté le modèle, alors, c'est possible. En imprimer deux pour les ratages et les modifications. Les lanternes et phares ne sont pas dessinés, ni le générateur d'acétylène, mais les photos vous montreront comment j'ai procédé. Vous pouvez utiliser vos techniques, du moment que ça vous plaît à la fin!
Berliet victoria carosserie recto verso.pdf
(4.14 Mio) Téléchargé 2 fois

En passant, Victoria, ce n'est pas une allusion à la guerre de 145/18, c'est le nom du type de carrosserie d'un véhicule hippomobile avec deux places fixes dans le sens de la marche et deux strapontins en vis à vis. Du coup, j'ai ajouté les strapontins, mais je ne sais pas s'ils étaient sur la présidentielle. Peut être à cause de la reine Victoria ("De Victoria, prénom de la reine d’Angleterre, d’Écosse et d’Irlande, impératrice des Indes, etc.")
220px-Victoria_carriage1.jpg
220px-Victoria_carriage1.jpg (13.3 Kio) Vu 66 fois
source wikipedia.

la planche de bord avec un compteur et totalisateur pris sur une photo de la Berliet qui appartenait à la collection de Monaco ainsi que la plaque constructeur que j'ai collée sur le châssis. En manipulant l'objet, on le rétablit dans ses formes et proportions. 300 dpi est un peu faible pour que l'image soit très lisible, mais c'est bien suggéré. J'ai ajouté un bouchon au radiateur.
DSCF4347.JPG


Et voici la dernière photo de cet envoi, la présentation du moteur à son emplacement. On voit bien la découpe ajoutée pour le passage du volant moteur. Je pense que l'embrayage en faisait partie, mais en réalité, je ne le sais pas. Je n'ai pas aperçu d'embrayage conique sur la transmission. Le moteur recevra d'autres détails. Pour éviter la déformation du radiateur, j'ai introduit une petite languette sur champ qu'on aperçoit sur la photo.
DSCF4348.JPG

À suivre.

denis
Papier 100 grammes
Papier 100 grammes
Messages : 574
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 9:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 99 fois
A été félicité : 228 fois

Re: Berliet Victoria 1910 depuis le modèle shell berre

Messagepar denis » ven. déc. 08, 2017 12:28 pm

Voici le châssis avec le moteur, la planche de bord et le radiateur. Devant, le futur collecteur d'échappement. On passe un fil de fer fin (attaches de fils électriques, de sacs de congélation) dans un tube en papier, on mouille le tout, on met en forme et on laisse sécher. Ensuite, on coupe le fil en trop.
DSCF4349.JPG
chassis avec planche de bord


Le dessous du châssis à ce stade; d'avant en arrière, l'essieu avant, le moteur, son volant, la boîte à vitesses, le pont. Les arbres de transmission sont du tube de papier de 1,5 mm de diamètre, roulé avec du papier à cigarettes. Voilà une bonne raison pour s'arrêter de fumer!
DSCF4350.JPG
dessous


quelques détails, le volant, assemblage de la croix puis on rapporte le rond central dessus et dessous enfin le tour , dessus et dessous également. Les petites pédales sont piquées sur un bout de fil de fer fin pour être collées détachées du plancher. La banquette va être modifiée. Les bords ne reviennent pas sur les côtés sur la photo de référence
DSCF4351.JPG
détails


L'habillage du moteur se poursuit; au dessus, les tubes de départ de l'eau des culasses vers le radiateur. Je n'ai pas mis celui de retour. Et le collecteur d'échappement sur le côté. On voit le plancher qui cache le volant moteur, la plaque constructeur, l'hélice du radiateur. J'aurai pu épaissir un peu le compteur. Sur le siège conducteur, je vais supprimer l'excroissance de la cloison latérale qui ne servait qu'à imprimer les leviers. Comme on va les faire en volume, on peut trancher dans le vif.
DSCF4352.JPG
suite châssis


Et enfin le dessous avec la ligne d'échappement. On pourrait allonger le carter moteur de 5 mm vers l'avant avec un tube de 3,5mm de diamètre (mécanisme de la manivelle. Je ne l'ai pas fait. Le tube d'échappement fait 2,5 mm de diamètre. Au fil du temps, je me constitue un stock de petits tubes en papier dans lequel je me sers selon les besoins.
DSCF4353.JPG
avec l'échappement


Et un envoi de plus!
À bientôt

denis
Papier 100 grammes
Papier 100 grammes
Messages : 574
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 9:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 99 fois
A été félicité : 228 fois

Re: Berliet Victoria 1910 depuis le modèle shell berre

Messagepar denis » ven. déc. 08, 2017 12:46 pm

Vous avez noté que les décors des roues sont collés. Je les ai simplement découpés dans une planche d'origine imprimée sur du 80g. Depuis, j'ai refait le dessin que vous avez sur la première planche.

Voici la banquette du chauffeur, raccourcie et habillée avec des morceaux tirés des planches
DSCF4354.JPG
banquette chauffeur


Et la même vue de dos pour les renforts. On pourrait armer les supports du dossier avec un fil de fer. Je n'ai mis que du papier et ça m'a un peu gêné dans les manipulations qui ont suivi. Les renforts seront cachés par un habillage. D'avoir imprimé en double face permet d'avoir des chutes pré-colorées bien pratiques.
DSCF4355.JPG
banquette chauffeur renforts dos


La future caisse/banquette du président. Le coquillage a été neutralisé par Gimp. Si vous y tenez absolument, vous pouvez en récupérer un sur la planche d'origine et le coller en place!
DSCF4356.JPG
banquette du président


La banquette du chauffeur montée sur le châssis. On voit bien la rectification du côté. Plus tard, je mettrai un coussin bleu dans le dos des domestiques.
DSCF4357.JPG
banquette chauffeur sur le châssis


Comment décorer la caisse avec des lisérés en relief. Attention, découpe fine. Aller lentement, sans appuyer et tout ira bien. à l'intérieur, c'est un liséré en 80g.
DSCF4358.JPG
décor caisse


Je reprendrai dans un moment.
Bonne journée

denis
Papier 100 grammes
Papier 100 grammes
Messages : 574
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 9:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 99 fois
A été félicité : 228 fois

Re: Berliet Victoria 1910 depuis le modèle shell berre

Messagepar denis » ven. déc. 08, 2017 5:50 pm

Pour que le capot puisse être démontable et se positionne bien, j'ai rajouté un arceau découpé dans une copie du capot collée sur du carton épais. Cet arceau sera collé sur l'envers du tableau de bord (côté moteur)
DSCF4359.JPG
guidage du capot


Voici le moment du cambrage du châssis. On le fend au bon endroit, on force avec détermination mais douceur, on colle deux petits renforts et on laisse sécher maintenu par un poids
DSCF4361.JPG
cambrage du châssis

Et voilà le travail. On voit bien l'endroit de la cambrure, les pédales, le volant, le moteur avec son faisceau d'allumage. À ce sujet, j'ai vu plusieurs photos contradictoire, j'ai choisi le plus facile mais sans doute pas le plus véridique. C'est ce qu'on appelle du "fil à wrapper", monobrin d'environ 0,25 mm doté d'une certaine rigidité, ce qui facilite son montage. Il garde la forme. Mais ça reste petit. Devant, le fauteuil présidentiel. Noter les arrondis des sièges qui en ont tout de suite l'air plus confortable. Plus tard, je rajouterai des accoudoirs. Monsieur Poincaré semble avoir le bras sur un accoudoir. Une petite bande bleue est ajoutée en bas pour masquer un blanc disgracieux.
DSCF4364.JPG
châssis siège arrière


L'ajustage du siège arrière sur le châssis
DSCF4365.JPG
ajustage siège arrière
On voit le guide arrière du capot. À l'avant ce sont les ailes et le radiateur qui le maintiendront.

Les ferrures de la capote. Deux suffiront. Comme les pièces sont fines, on commence par évider
DSCF4366.JPG
ferrures capote


suite bientôt

denis
Papier 100 grammes
Papier 100 grammes
Messages : 574
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 9:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 99 fois
A été félicité : 228 fois

Re: Berliet Victoria 1910 depuis le modèle shell berre

Messagepar denis » ven. déc. 08, 2017 6:05 pm

Voici la fabrication des strapontins montés repliés. J'ai utilisé une chute de fauteuil. On voit bien la plaque constructeur sur le châssis, mais rien ne dit qu'il y en avait une là. Mais pourquoi pas?
DSCF4367.JPG
strapontins


Le capot collé sur des pièces de radiateur en partie prédécoupées. On voit comment évider l'emplacement des ouïes. On va coller à cet endroit des ouïes ouvertes et en (léger) relief. Vers le chiffre 11.
DSCF4368.JPG
découpage des ouïes du capot


Et le capot en cours de séchage avant le découpage des cloisons et la remise en forme. Il faut l'allonger d'environ 1,5 mm par rapport au dessin.
DSCF4369.JPG
capot


Pour poser les ailes, j'ai percé des petits trous et j'ai utilisé le fil de fer fin pour créer des supports. Voici les supports arrière
DSCF4370.JPG
pose des ailes


et les supports avant. C'est comme sur la vraie. On fait un petit trou et on colle le fil de fer à la cyano. Une fois collées, les ailes avant laissent à peine passer le capot qui est ainsi bien maintenu.
DSCF4371.JPG
supports ailes avant


C'est encore tout tordu mais on sent que le résultat n'est plus très loin.
La suite bientôt


Retourner vers « Voitures »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité