Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Avatar du membre
Michel cerfvoliste
Donateurs
Donateurs
Messages : 9228
Enregistré le : sam. mai 05, 2007 9:43 am
Localisation : Chambon la Forêt - LOIRET
A remercié : 5579 fois
A été remercié : 2091 fois

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par Michel cerfvoliste » mer. oct. 03, 2018 8:56 am

Merci pour ce rappel historique !

Bonne journée, Michel
En cours : Le "garage d'Armand", de Camille
Quelques modèles de HY
Mon album : http://www.maquettes-papier.net/galerie ... ?cat=10339

Avatar du membre
Jan Kytop
Papier Photo
Papier Photo
Messages : 1236
Enregistré le : sam. mars 15, 2008 3:11 pm
Localisation : Aix en provence
A remercié : 193 fois
A été remercié : 905 fois

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par Jan Kytop » mer. oct. 03, 2018 6:18 pm

Le montage des 2 wagons d'artillerie se poursuit avec de nombreux et petits détails qui prennent du temps comme ces meurtrières:
Image

Le canon est confectionné en enroulant le papier aminci par pelage autour d'une épingle, ainsi, le canon est vraiment creux:
Image

Avancement des travaux:
Image

Mise en place de jupes blindées sous les wagons:
Image

Légionnaires tchèques devant leur train:
Image
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur Jan Kytop pour son message (2 au total) :
buzucMichel cerfvoliste

Avatar du membre
Jan Kytop
Papier Photo
Papier Photo
Messages : 1236
Enregistré le : sam. mars 15, 2008 3:11 pm
Localisation : Aix en provence
A remercié : 193 fois
A été remercié : 905 fois

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par Jan Kytop » jeu. oct. 04, 2018 10:50 pm

Partant du principe que "l'ennemi de mon ennemi est mon ami", les tchèques vont soutenir un temps l'amiral Koltchak, chef blanc contrôlant la région d'Omsk, qui rêve de marcher sur Moscou et s'est fait proclamer Régent et Gouvernant suprême de toute la Russie. Ils n'en continuent pas moins de se retirer progressivement vers l'Est et poursuivent pour cela la surveillance et la défense de la ligne du transsibérien.
Cependant, les troupes blanches passent partout à l'offensive: au Sud, menés par le général Dénikine et soutenus par les français qui occupent Odessa et dont les cuirassés patrouillent sur la Mer Noire; au Nord Ouest, venant d'Estonie, appuyés par les anglais, leurs fusils, leurs tanks et leurs conseillers, et conduits par Ioudénitch, à l'Est où l'ataman Semenov peut compter sur un corps expéditionnaire américain et l’appui des japonais.
La révolution bolchevique vacille un moment, mais galvanisé par l'infatigable Trotski, l'Armée Rouge se relève, repousse bientôt toutes les attaques et reprend l'initiative.
Circulant dans un train blindé comportant wagon d'état major, wagon TSF, wagon d’imprimerie, troupes à cheval, autos blindées, aviation, le commissaire du Peuple à la Guerre est sur tous les fronts pour haranguer ses troupes.
Image
"Soldat de l'Armée Rouge, souviens toi que nous sommes plus nombreux, plus forts et que notre cause est la bonne. Souviens toi que dans les rangs des ennemis du Peuple combattent des hommes dont le corps n'est pas plus fort que le tien mais dont l’âme est plus faible!"

Avatar du membre
Jan Kytop
Papier Photo
Papier Photo
Messages : 1236
Enregistré le : sam. mars 15, 2008 3:11 pm
Localisation : Aix en provence
A remercié : 193 fois
A été remercié : 905 fois

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par Jan Kytop » ven. oct. 05, 2018 6:38 pm

A ce stade du récit, nous allons nous pencher sur l'histoire et la configuration de l'Orlik.
Sa caractéristique la plus intéressante est qu'il est formé de l'accouplement d'un train blindé tsariste standard, composé d'une locomotive blindée et de son tender encadrés de 2 wagons-canon (Khunkhuz) et d'un wagon bien particulier à 2 tourelles et casemate pour 8 mitrailleuses: le "Zaamurets"ce qui veut dire « De l'Amour, c'est à dire de la région de l’Amour », l’Amour étant un fleuve qui a donné son nom à la province centrale de la Sibérie Russe.
Or le Zaamurets est un vrai croiseur blindé sur rail car il est automoteur, pouvant se déplacer seul à la vitesse de 50 km/h grâce à 2 moteurs Fiat de 60 ch. Il est donc utilisé accroché au train ou individuellement.
Son armement est à l'origine de 2 canons de 57mm à tir rapide, remplacés plus tard par des 76 mm.
Il a été construit en Janvier 1916 à Odessa, sur les bords de la Mer Noire, à partir d’un grand wagon-plateau et de deux bogies à 2 essieux « Pulmann ".
Il combat en Ukraine, changeant plusieurs fois de main: tsariste puis bolchevique puis allemand puis ukrainien pro allemand puis de nouveau bolchevique sous le nom de "Lenin"dans sa configuration complète avec la loco et ses wagons.
C'est alors qu'il est pris par les tchèques le 22 Juillet 1918 et rebaptisé "Orlik".
Il participe alors à la conquête du transsibérien puis à des patrouilles de sécurisation de la voie et veille sur Irkoutsk, capitale de la Sibérie et centre du dispositif tchéque.
En Avril 1920, il assure la protection des derniers soldats tchèques quittant Vladivostok.
Il est alors confié aux troupes blanches encerclés dans la ville, qui pour éviter de le voir tomber aux mains des Rouges, le confient aux chinois de Mandchourie. Il disparait en 1931, capturé par l'armée japonaise du Kwantung.


Image

Avatar du membre
Michel cerfvoliste
Donateurs
Donateurs
Messages : 9228
Enregistré le : sam. mai 05, 2007 9:43 am
Localisation : Chambon la Forêt - LOIRET
A remercié : 5579 fois
A été remercié : 2091 fois

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par Michel cerfvoliste » ven. oct. 05, 2018 8:24 pm

ce qui est étonnant, pour moi, c'est la similitude du nom avec le "méchant" des albums de "Blake et Mortimer" : Olrik !

Bonne soirée, Michel
En cours : Le "garage d'Armand", de Camille
Quelques modèles de HY
Mon album : http://www.maquettes-papier.net/galerie ... ?cat=10339

Avatar du membre
Jan Kytop
Papier Photo
Papier Photo
Messages : 1236
Enregistré le : sam. mars 15, 2008 3:11 pm
Localisation : Aix en provence
A remercié : 193 fois
A été remercié : 905 fois

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par Jan Kytop » sam. oct. 06, 2018 5:20 pm

Oui, c'est amusant!

Pour conclure, il faut donc réaliser pour la maquette: la locomotive blindée et son tender, les 2 wagons artillerie (Khunkhuz) et l'automotrice "Zaamurets".
Il faut y ajouter quelques wagons plats qui servaient de wagons tampons de sécurité ou pour le transport de matériel (autos blindées, etc...). Mettons 4.
Se pose alors le problème de la motorisation. Sur le vrai, il y a deux engins moteur. En maquette, pour des raisons de couts et d'efficacité, un seul suffira. J'ai donc choisi de motoriser le "Zaamuretz", ainsi, il pourra circuler seul comme le vrai. De plus,incorporé au reste du train, il assurera alors le déplacement de l'ensemble, la locomotive étant factice. Reste à trouver un châssis moteur assez long et plat pour adapter sur mon automoteur (et disponible, peu cher, fiable, etc...).
J'ai ma petite idée mais nous y reviendrons.

Wagon plat chargé:
Image

Avatar du membre
Jan Kytop
Papier Photo
Papier Photo
Messages : 1236
Enregistré le : sam. mars 15, 2008 3:11 pm
Localisation : Aix en provence
A remercié : 193 fois
A été remercié : 905 fois

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par Jan Kytop » dim. oct. 07, 2018 9:48 pm

Aujourd'hui, j'ai testé à l'aide d'un montage brouillon provisoire , l'implantation possible d'un châssis moteur dans la loco.
Le problème est que le montage papier garde une bonne tenue une fois monté en raison de ses cloisonnages...qu'il faut supprimer pour insérer un moteur!
J'ai essayé avec un châssis Rokuhan shorty, puis avec un châssis de 040 Märklin; le Shorty semble préférable (meilleure adaptation, cout réduit).
A voir.
Image

Image

Image

Image
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur Jan Kytop pour son message (2 au total) :
Michel cerfvolistebuzuc

Avatar du membre
Jan Kytop
Papier Photo
Papier Photo
Messages : 1236
Enregistré le : sam. mars 15, 2008 3:11 pm
Localisation : Aix en provence
A remercié : 193 fois
A été remercié : 905 fois

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par Jan Kytop » lun. oct. 08, 2018 10:22 pm

Ce soir, deuxième montage d'essai pour intégration du châssis Rokuhan.

Image

Avatar du membre
Jan Kytop
Papier Photo
Papier Photo
Messages : 1236
Enregistré le : sam. mars 15, 2008 3:11 pm
Localisation : Aix en provence
A remercié : 193 fois
A été remercié : 905 fois

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par Jan Kytop » mer. oct. 10, 2018 5:24 pm

Cette fois, après plusieurs essais pour adaptation du châssis moteur, j'attaque la loco en espérant en faire enfin quelque chose.
Il y a 4 pièces principales: la chaudière, la cabine, les cylindres et le blindage des roues. La difficulté vient de ce qu'il faut les monter complétement différemment de ce qui serait normal et ce pour la motoriser bien sur.
Voici la chaudière:
Image
En cours de montage:
Image
Le bloc moteur s'y glisse exactement et vient en appui par 2 languettes plastique du châssis en prise dans 2 échancrures que j'ai ménagées dans les cloisons en carton.
Image
Avec la pièce cabine:
Image
Après adaptation:
Image
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur Jan Kytop pour son message :
Michel cerfvoliste

Avatar du membre
Jan Kytop
Papier Photo
Papier Photo
Messages : 1236
Enregistré le : sam. mars 15, 2008 3:11 pm
Localisation : Aix en provence
A remercié : 193 fois
A été remercié : 905 fois

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par Jan Kytop » jeu. oct. 11, 2018 10:01 pm

Mise en place du blindage des roues et début du montage du tender.
l’arrière de la cabine de la loco et l'avant du tender sont tout simplement collés sur la maquette papier. Il faut donc essayer de faire plus réaliste.

Image

Image

Image

Image
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur Jan Kytop pour son message (2 au total) :
buzucMichel cerfvoliste

Avatar du membre
Jan Kytop
Papier Photo
Papier Photo
Messages : 1236
Enregistré le : sam. mars 15, 2008 3:11 pm
Localisation : Aix en provence
A remercié : 193 fois
A été remercié : 905 fois

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par Jan Kytop » ven. oct. 12, 2018 11:00 pm

Ce soir montage d'un des wagons plats.
Image

Image

Après patine à l'encre sépia et au brossage à sec, salissures à l'encre noire et protection au vernis mat
Image

Avatar du membre
CRIQUET
Papier 40 grammes
Papier 40 grammes
Messages : 296
Enregistré le : sam. févr. 27, 2016 8:17 am
Localisation : Saint Papoul Aude
A remercié : 108 fois
A été remercié : 146 fois
Contact :

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par CRIQUET » sam. oct. 13, 2018 6:27 am

Superbe Jan. j'espère bien croiser un jour ton chemin lors d'une expo ou autre.

Adisias
Semper Altus Serate Fessus
http://criquet11.eklablog.fr et www.criquetaero.fr

Avatar du membre
Jan Kytop
Papier Photo
Papier Photo
Messages : 1236
Enregistré le : sam. mars 15, 2008 3:11 pm
Localisation : Aix en provence
A remercié : 193 fois
A été remercié : 905 fois

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par Jan Kytop » sam. oct. 13, 2018 10:11 pm

Merci beaucoup, c'est réciproque et je suis très fan de tes réalisations.
Aujourd'hui, premier tours de roue de la loco sur mon circuit test.
Points positifs: la caisse blindée est bien adaptée au châssis et ne gêne pas la marche; l'attelage avant, une fois remplacé par l'attelage compatible avec les wagons Märklin fonctionne.
Point négatif: la puissance de traction de ce châssis est vraiment faible, 2 wagons maxi. Il est vrai que la pente est forte sur mon circuit.

Avatar du membre
Jan Kytop
Papier Photo
Papier Photo
Messages : 1236
Enregistré le : sam. mars 15, 2008 3:11 pm
Localisation : Aix en provence
A remercié : 193 fois
A été remercié : 905 fois

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par Jan Kytop » dim. oct. 14, 2018 8:56 pm

Restait un point délicat, l'attache du tender à la loco. L'attelage d'origine ne pouvant servir, j'ai réalisé un crochet en fil de fer. L'ensemble, testé sur réseau fonctionne parfaitement. Reste à détailler tout cela. J'ai déjà égayé un peu l'abri loco.

Image

Image
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur Jan Kytop pour son message (2 au total) :
buzucMichel cerfvoliste

Avatar du membre
Jan Kytop
Papier Photo
Papier Photo
Messages : 1236
Enregistré le : sam. mars 15, 2008 3:11 pm
Localisation : Aix en provence
A remercié : 193 fois
A été remercié : 905 fois

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par Jan Kytop » mar. oct. 16, 2018 10:42 pm

A l'est d'Irkoutsk, capitale de la Sibérie au bord du lac Baïkal, où la légion tchèque a établi son quartier général, le Transsibérien file vers Vladivostok en traversant une zone très dangereuse car contrôlée par un seigneur de guerre extrêmement cruel, l'ataman Semenov.
Image

Image
Celui ci, bien que considéré comme un chef blanc n'est en fait qu'un bandit de grand chemin, régnant par la terreur sur la région de Chita avec sous ses ordres une armée de gredins prêts à tous les pillages, meurtres et exactions. Ajoutons qu'il est épaulé par un gros corps expéditionnaire japonais, soit disant envoyé pour lutter contre les bolcheviques mais présent en fait pour déstabiliser un peu plus le pays et préparer la conquête de la Mandchourie et de la Chine voisine.
Semenov n'hésite pas à rançonner et dépouiller au passage les trains d'évacuation tchèques qui sont obligés de traverser ses terres. Il utilise lui même plusieurs trains blindés dont le général français Rouquerol, adjoint de Janin , donne cette description:
"Ces trains qui arrivèrent à être sept, n'avaient aucune valeur militaire. Leur armement se constituait de canons anciens en très petit nombre; la protection du matériel et du personnel était constitué par quelques madriers soutenant des tôles minces à la merci du moindre coup de canon. Ils n'ont jamais rendu aucun service au combat.
Ces trains blindés méritent cependant une mention au titre de l'horreur.Ils étaient l'épouvantail des populations civiles qui les appelait "les trains d’exécution". Les quelques douzaines de bandits de nationalités diverses qui les montaient étaient capables de tout.

Image
Sous prétexte d'opérations de police ou de répression, ils brulaient, massacraient, enlevaient des femmes dans leur train et en jetaient les corps sur les voies après les avoir violées..."

Répondre

Retourner vers « Trains »