Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Répondre
Avatar du membre
Jan Kytop
Donateurs
Donateurs
Messages : 1392
Enregistré le : sam. mars 15, 2008 3:11 pm
Localisation : Aix en provence
A remercié : 253 fois
A été remercié : 1042 fois

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par Jan Kytop » lun. nov. 12, 2018 10:07 pm

"Les gardes russes sont très nerveux. Ils ont rapporté à leur commandant qu'un officier tchèque
a emmené Koltchak avec lui...

"Foutaises", m'exclamai je. Je vous assure que Koltchak n'a pas quitté son compartiment".
"Dans ce cas, je vais de ce pas, emmener le russe, voir par lui-même si oui ou non Koltchak
est dans sa voiture."conclut notre officier.
"Très bonne idée", approuva le docteur.
Il sortit, tandis que le docteur et moi échangions un sourire.
Il revint peu après:
"Tout est en ordre, dit-il, j'ai emmené le commandant russe jusqu'à la voiture de Koltchak, où il a pu voir le prisonnier. J'étais vraiment désolé pour l'amiral de lui imposer cela."
"Le Russe s'est-il renseigné sur le deuxième homme qui a quitté la voiture ?" ai je demandé.
"Oh, non. Il était convaincu qu'une erreur avait été commise. En fait, je lui ai dit que les deux hommes que sa garde avait vus étaient notre adjudant et moi-même. Après cela, il n'a pas cessé de s'excuser pour la perturbation qu'il avait causée. Il est probablement en train de s'en prendre à la sentinelle maintenant."
Je me suis détourné vers la fenêtre. Le docteur a suivi mon exemple. Évidemment, notre compagnon
était curieux de savoir qui était le mystérieux second homme. Mais nous avons préféré ne rien dire.

Puis, petit à petit, l'aube s'est levée sur ce 15 Janvier 1920 fatidique et les représentants du gouvernement bolcheviks d'Irkoutsk se sont présentés comme prévu, au pied du train.
Notre peloton de garde leur a alors livré l'amiral Koltchak et son premier ministre Pepelyaev.

Avatar du membre
CRIQUET
Donateurs
Donateurs
Messages : 466
Enregistré le : sam. févr. 27, 2016 8:17 am
Localisation : Saint Papoul Aude
A remercié : 209 fois
A été remercié : 232 fois
Contact :

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par CRIQUET » mar. nov. 13, 2018 8:08 am

Bonjour,

Heureusement qu'il y a la pièce de monnaie pour donner l'échelle! Le résultat est bluffant. Tu vas le gagner ce concours!
Semper Altus Serate Fessus
http://criquet11.eklablog.fr et www.criquetaero.fr

Avatar du membre
Jan Kytop
Donateurs
Donateurs
Messages : 1392
Enregistré le : sam. mars 15, 2008 3:11 pm
Localisation : Aix en provence
A remercié : 253 fois
A été remercié : 1042 fois

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par Jan Kytop » mar. nov. 13, 2018 11:19 pm

CRIQUET a écrit :
mar. nov. 13, 2018 8:08 am
Bonjour,

Heureusement qu'il y a la pièce de monnaie pour donner l'échelle! Le résultat est bluffant. Tu vas le gagner ce concours!
Merci Criquet mais je suis loin de gagner car les critères de jugement favorisent plutôt les maquettes plastiques(points pour la peinture et la patine par exemple). Mais bon, c'est pour le plaisir!

Avatar du membre
Jan Kytop
Donateurs
Donateurs
Messages : 1392
Enregistré le : sam. mars 15, 2008 3:11 pm
Localisation : Aix en provence
A remercié : 253 fois
A été remercié : 1042 fois

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par Jan Kytop » mar. nov. 13, 2018 11:20 pm

L'amiral Koltchak est conduit au siège du gouvernement révolutionnaire d'Irkoutsk où il est immédiatement emprisonné.
Image
Bientôt, ses geôliers voit arriver une frêle jeune femme brune. C'est Anna Timireva, la maitresse de l'amiral qui leur déclare:
" Arrêtez-moi. Je ne peux pas vivre sans lui. »
Image
Un instant interloqués, ils finissent par accéder à sa demande.

Le 21 janvier,l'amiral est appelé à comparaître devant une Commission d'enquête extraordinaire de cinq membres, présidée par les commissaires politiques Tchoudnovsky - un proche de Trotsky - et Popov. Il est interrogé du 21 janvier au 6 février 1920. On l’accuse de tous les crimes commis par les chefs de guerre blancs, même ceux qui sont le fait de ses ennemis personnels, comme Semenov. C’est en particulier le cas pour l’exécution de 31 prisonniers politiques, dont il est innocent. Il est alors condamné à mort mais Lénine demande à ce qu'on l'envoie à Moscou.
Notons que le grand respect en prison et lors du procès, des bolcheviques envers le chef de leurs ennemis contraste avec la lâcheté et la trahison de beaucoup de ses anciens alliés.

Cependant, apprenant que son chef a été trahi et fait prisonnier, Sergueï Wojciechowski, l'un de ses meilleurs lieutenants, fou de rage et qui commande l'un des derniers détachements blancs en retraite mais encore discipliné du secteur , progresse à marche forcée vers Irkoutsk, en repoussant tous ces ennemis avec l'intention de le libérer.
Image
Derniére photo de l'amiral avant son éxécution.

Les bolcheviques, prenant peur, évacuent précipitamment la ville et ne voulant pas s’embarrasser des prisonniers, les fusillent le 7 Février à l'aube au bord de l' Angara.
Koltchak aurait commandé lui même son peloton d'exécution!
Les corps des victimes sont jetés dans un trou creusé dans la glace du fleuve.
Ainsi mourut le Régent suprême de la Russie!

Avatar du membre
Jan Kytop
Donateurs
Donateurs
Messages : 1392
Enregistré le : sam. mars 15, 2008 3:11 pm
Localisation : Aix en provence
A remercié : 253 fois
A été remercié : 1042 fois

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par Jan Kytop » jeu. nov. 15, 2018 12:59 pm

Petit récapitulatif avant d'attaquer le gros morceau final.
Le salon de l'automobile blindée 1916. Il tient dans la main.
Image

Image

Image

Image
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur Jan Kytop pour son message (2 au total) :
Michel cerfvolistebuzuc

Avatar du membre
Jan Kytop
Donateurs
Donateurs
Messages : 1392
Enregistré le : sam. mars 15, 2008 3:11 pm
Localisation : Aix en provence
A remercié : 253 fois
A été remercié : 1042 fois

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par Jan Kytop » ven. nov. 16, 2018 9:26 pm

17 Novembre 1918.
La légion tchèque bloque la ligne du Transsibérien!

Image

denis
Donateurs
Donateurs
Messages : 875
Enregistré le : lun. janv. 01, 2007 9:10 pm
Localisation : isère
A remercié : 198 fois
A été remercié : 407 fois

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par denis » ven. nov. 16, 2018 10:07 pm

Je me disais bien que ces automobiles de 1918, par leur côté gentillet et leurs volumes contenus, ressemblaient beaucoup plus à nos SUV et monospaces de maintenant qu'aux 2 Cv ou Fiat 500 (les vraies!) de ma jeunesse.
Tu es en train de créer une véritable atmosphère autour de ce train.
Et tu vas devoir faire d'autres wagons!
Bonne soirée

Avatar du membre
Jan Kytop
Donateurs
Donateurs
Messages : 1392
Enregistré le : sam. mars 15, 2008 3:11 pm
Localisation : Aix en provence
A remercié : 253 fois
A été remercié : 1042 fois

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par Jan Kytop » sam. nov. 17, 2018 5:43 pm

Merci!

Je laisse Gustav Becvar conclure ce long chapitre de l'histoire de la Légion tchèque en Sibérie qui nous a servi de fil rouge au cours de ce concours.

Il évoque d'abord le sort final de l’amiral Koltchak:
"Pendant trois semaines, les prisonniers furent gardés à Irkoutsk en attendant leur procès. Puis un matin, les autorités bolcheviques se sont alarmées de l'approche imminente des restes de l'armée sibérienne blanche, battant en retraite vers l'Est devant l'armée rouge. Une évacuation immédiate d'Irkoutsk fut décidée.
C'est alors que l'on abattit les prisonniers, jugés encombrants. Ainsi mourut le malheureux et têtu amiral
Koltchak, lâché par les Alliés qui l'avaient installé dans sa haute fonction. La date de son décès est le 7 février 1920.

Finalement, nous avons quitté Irkoutsk à notre tour et nous nous sommes dirigés vers l'est. Après deux mois d'un voyage pénible, nous sommes arrivés à Vladivostok le 25 mars. Notre aventure sibérienne était terminée.
Le 6e Régiment dut encore attendre quelques semaines avant l'arrivée du navire américain "President Grant", qui nous a emmenés par la Chine, l'Inde et le canal de Suez jusqu'à Trieste.
Image

Le 20 juin 1920, nous avons franchi la frontière de notre nouvelle patrie libérée, la République tchécoslovaque.
Puis, après quelques jours, je suis enfin arrivé à Brno. Là, après six ans et demi d'exil et de luttes incessantes, j'ai pu de nouveau serrer ma mère dans mes bras."

Fin 1920, tous les tchécoslovaques ayant combattus en Russie, avaient regagnés enfin leur nouveau pays.

Avatar du membre
Jan Kytop
Donateurs
Donateurs
Messages : 1392
Enregistré le : sam. mars 15, 2008 3:11 pm
Localisation : Aix en provence
A remercié : 253 fois
A été remercié : 1042 fois

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par Jan Kytop » dim. nov. 18, 2018 4:06 pm

On poursuit avec une petite rubrique philatélie.
Grace à un ami collectionneur de timbre, j'ai pu me procurer ceci:

Image

Un vrai petit fragment d'histoire! Il s'agit d'un timbre émis par la légion tchèque en Sibérie. La Légion possédait en effet son propre service postal et ses bureaux installés le plus souvent dans les wagons de ses nombreux trains. Certaines planches de timbres furent notamment imprimés à Irkoutsk en 1919.
Ce timbre de 50 kopecks est illustré du fameux wagon automoteur de combat "Zaamurets" dont je vais bientôt entamer la construction.

Image

Détails d'un wagon postal tchécoslovaque en Sibérie:
http://legie100.com/legiovlak/vagon-polni-posty/

Avatar du membre
Jan Kytop
Donateurs
Donateurs
Messages : 1392
Enregistré le : sam. mars 15, 2008 3:11 pm
Localisation : Aix en provence
A remercié : 253 fois
A été remercié : 1042 fois

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par Jan Kytop » lun. nov. 19, 2018 10:53 pm

Le montage du wagon blindé automoteur Zaamurets est un challenge intéressant, justement parce qu'il est automoteur.
En maquette, le choix est cornélien. Il faut, soit le monter comme un simple wagon remorqué par la loco et les modifications seront minimes, soit essayer de l'intégrer sur un châssis moteur sachant qu'un châssis assez long et plat n'existe pas et qu'il faudra recourir à d'importantes modifications et tricher un peu sur le réalisme exact de la représentation. Commençons par le plus simple, en wagon remorqué:

Image

Image

Image

Image

Image

En imprimant 2 fois le même modèle, on crée des reliefs en superposant les pièces:
Image

La tourelle en papier n'étant pas réaliste, j'ai testé différentes façons de la remplacer . J'ai finalement sciée en deux une bille plastique. Les tourelles seront tenues par de petits aimants et donc mobiles.
Image

Image

Avatar du membre
Jan Kytop
Donateurs
Donateurs
Messages : 1392
Enregistré le : sam. mars 15, 2008 3:11 pm
Localisation : Aix en provence
A remercié : 253 fois
A été remercié : 1042 fois

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par Jan Kytop » mer. nov. 21, 2018 11:55 am

Parallèlement, j'ai réalisé après plusieurs essais une deuxième caisse de Zaamurets, prévue pour être motorisée en utilisant un châssis moteur de locomotive diesel japonaise de marque Rokuhan (bonne longueur et faible hauteur).
Il faudra quand même tricher sur la hauteur des flancs et la silhouette de l'engin sera un peu altérée mais c'est jouable;

Image

Image

Image
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur Jan Kytop pour son message :
Michel cerfvoliste

Avatar du membre
Jan Kytop
Donateurs
Donateurs
Messages : 1392
Enregistré le : sam. mars 15, 2008 3:11 pm
Localisation : Aix en provence
A remercié : 253 fois
A été remercié : 1042 fois

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par Jan Kytop » jeu. nov. 22, 2018 10:43 am

Le montage se poursuit, casemate par casemate. Il y a 5 volumes distincts à monter par caisse sans compter les tourelles.
Image

Image

Image
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur Jan Kytop pour son message :
Michel cerfvoliste

Avatar du membre
Jan Kytop
Donateurs
Donateurs
Messages : 1392
Enregistré le : sam. mars 15, 2008 3:11 pm
Localisation : Aix en provence
A remercié : 253 fois
A été remercié : 1042 fois

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par Jan Kytop » ven. nov. 23, 2018 6:51 pm


Je poursuis avec une nouvelle rubrique: "Que sont ils devenus?"
Aujourd'hui: Grigori Semenov.
Image

Voir fin de la page 2 et début de la 3.

Le gouvernement autonome de Transbaïkalie, dirigé par le terrible ataman ne va pas survivre longtemps à l'effondrement des armées blanches de Sibérie.
En novembre 1920, les unités de l'Armée rouge expulsent l'armée de Semenov de la région du lac Baïkal. Retiré dans la région du Primorié il tente de continuer la lutte, mais est finalement contraint de s'exiler en septembre 1921.
Il part pour la Corée puis le Japon et la Chine. Il immigre alors aux USA mais il tombe sous l'accusation de pillage de biens américains, commis lorsqu’il était en Sibérie et doit fuir ce pays.
Il retourne alors en Chine et travaille à la solde des japonais au sein de l'empire fantoche du Mandchoukouo. Mais il est rattrapé par son destin!
Lors de l'invasion russe de 1945, il est capturé par les soviétiques qui n'ont rien oublié de ses crimes lors de la guerre civile et meurt exécuté par pendaison le 30 août 1946 à Khabarovsk.

Avatar du membre
Jan Kytop
Donateurs
Donateurs
Messages : 1392
Enregistré le : sam. mars 15, 2008 3:11 pm
Localisation : Aix en provence
A remercié : 253 fois
A été remercié : 1042 fois

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par Jan Kytop » sam. nov. 24, 2018 4:47 pm

A noter: ce sinistre personnage est passé à la postérité dans la bd "Corto Maltese en Sibérie" d'Hugo Pratt.

Image

Avatar du membre
Jan Kytop
Donateurs
Donateurs
Messages : 1392
Enregistré le : sam. mars 15, 2008 3:11 pm
Localisation : Aix en provence
A remercié : 253 fois
A été remercié : 1042 fois

Re: Train blindé tchèque en Russie "Orlik", 1919, 1/220

Message par Jan Kytop » sam. nov. 24, 2018 5:35 pm

La tourelle présente 10 renforts latéraux non prévus dans la maquette utilisée.
Donc scratch en se confectionnant un gabarit pour un positionnement régulier.
Sur la première photo, vous pouvez voir les aimants qui rendent les tourelles mobiles et démontables.
Image

Image

Image

Avant et après:
Image
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur Jan Kytop pour son message :
Michel cerfvoliste

Répondre

Retourner vers « Trains »