CREER SES PROPRES MAQUETTES

Trucs et astuces pour la conception de maquettes, notamment Pepakura et metasequoia
Avatar du membre
RENNESSON
Papier 120 grammes
Papier 120 grammes
Messages : 629
Enregistré le : ven. juil. 14, 2006 6:15 pm
Localisation : ST PAPOUL EN LAURAGAIS
A remercié : 0
A été remercié : 0

CREER SES PROPRES MAQUETTES

Message par RENNESSON » sam. mars 17, 2007 1:43 pm

Mon intention étant de créer un jour mes propres maquettes j'ouvre une rubrique spécifique qui m'évitera d'une part de polluer celles des autres avec mes questions et d'autre part de laisser libre cours à mes délires verbaux (je suis un vieux méridional et la tchatche on connait).
Et puis, si cela en interesse d'autres, ils pourront ainsi m'emboiter le pas et bénéficier des résultats de mes démarches.
Je vous rassure, je suis tenace. J'avais décidé un jour de construire mon propre avion, je l'ai fait et de plus il vole...(en passant, si je vous dit que je suis passionné d'aviation, cela ne vous étonnera pas).

D'abord, fort des réponses ou suggestions à mes questions faites par les uns et les autres que je remercie en passant (je ne les cites pas, ils se reconnaitront) je suis en mesure de dresser un état des lieux.

En dehors du dessin sous AUTOCAD ou je me débrouille pas trop mal (disons que je suis capable de reproduire un plan trois vues fouillé sans trop de problèmes) tout le reste de ma démarche est du domaine de la découverte.

En passant, bien que de formation j'étais dessinateur industriel (il y a très - très longtemps), je me suis mis à titre perso au dessin sur informatique avec AUTOCAD tout seul à l'aide d'un petit bouquin qui s'appelle "AUTOCAD 2002" aux éditions MARABOUT ( pourquoi ne pas faire un peu de pub quand c'est pour le développement de notre hobby?). Il doit y avoir des éditions plus récentes, mais je le recommande. Il est trés bien fait et d'une compréhension facile.

Une fois le plan trois vues dessiné je pense que l'obstacle suivant est la mise à plat des formes qui ne relèvent pas du parallélépipède rectangle et la, j'ai un peu fouillé la question et je vous en ferais part prochainement.

Adisias.
SEMPER ALTUS SERATE FESSUS
http://criquet.over-blog.com/ mon blog dédié aux maquettes en papier

Avatar du membre
RENNESSON
Papier 120 grammes
Papier 120 grammes
Messages : 629
Enregistré le : ven. juil. 14, 2006 6:15 pm
Localisation : ST PAPOUL EN LAURAGAIS
A remercié : 0
A été remercié : 0

Message par RENNESSON » sam. mars 17, 2007 4:25 pm

Je continue ma démarche après avoir pris connaissance des infos de pierreg qui, dans son intervention dans "comment coloriser ses modèles", mon conforté dans mon approche.

Première étape donc, le dessin vectoriel.

Le "saucissonage" du modèle en éléments exploitables (troncs de cones par exemple) ne me pose, à priori, pas de problèmes.

Et là, je n'irai pas plus loin tant que je n'aurais pas trouvé la solution pour incorporer dans mon plan, sous AUTOCAD, le développé de ces volumes (y compris les volumes non développables).

Bien entendu je n'attends pas de vous des solutions toutes faites...quoique...

J'ai donc pioché un minimum le sujet.

-1- PEPARUKA, METASEQUOIA...j'ai téléchargé pour voir ce que c'était. Trop peu pour moi. Le fait que ce soit en anglais ne me dérange pas trop mais je regrette à l'avance le temps que je vais investir pour comprendre comment les utiliser pour un résultat qui, à priori, ne me donnera pas satisfaction (compte tenu du but que je poursuis à savoir des maquettes d'avion un tant soit peu évoluées).

-2- Il ya le logiciel SURFMASTER proposé sur le site:
http://www.card-models.com
il n'est pas donné, mais je l'envisage comme une solution.

-3- et puis j'ai relevé sur le site:
http://www.gremirmodels.com/downloads.htm
le logiciel SIATKI qui me semble être une solution sympa même si je dois me "fendre" de 45 USD pour acquérir sa version la plus évoluée.

Mais maintenant je pose la question suivante aux spécialistes:

" peux t'on importer dans AUTOCAD des fichiers BMP ou DFX"

Voilà donc ou j'en suis dans l'avancement de ma démarche.

Et puis, tiens, si vous m'amenez une réponse (ou des idées) qui me permettent de franchir l'étape ci-dessus, je vous dirai quel sera le premier modèle que je coucherai sur le papier. (ce ne sera pas un secret si je vous dit qu'il est, malgré toutes mes tergiversations, bien avancé).

Adisias
SEMPER ALTUS SERATE FESSUS
http://criquet.over-blog.com/ mon blog dédié aux maquettes en papier

Avatar du membre
pierreg
Papier Calque
Messages : 75
Enregistré le : lun. mars 05, 2007 12:27 am
Localisation : Ile de France
A remercié : 0
A été remercié : 2 fois
Contact :

Message par pierreg » dim. mars 18, 2007 11:09 am

Là ça va trop vite, car l'étape du choix du modèle et de sa taille finale est primordiale. De cela peut dépendre le choix des outils à utiliser. 8)

Je suis d'accord avec Rennesson pour considérer qu'un plan 3vues que l'on dessine soi-même en choisissant les simplifications indispensables est une première étape. Mais cela suppose que l'on a rassemblé le maximum de doc sur le modèle et que l'on s'en est "imprégné" avant. Et ce plan 3vues devrait se faire à la taille finale du modèle : on travaillera en mm.

Sur le plan 3vues toutes les arêtes frontales sont déjà en vraie grandeur : c'est déjà ça de fait. Mais si le modèle n'est fait que de courbes, de bosses et autres cela devient un peu complexe de faire le développement.

Autrefois :D , on apprenait la géométrie descriptive au lycée. Cela permettait justement de tracer des intersections et autres, même sur des surfaces compliquées, avec une règle et un compas. Pourquoi ne pas l'utiliser ? Elle peut être efficace pour les développements plans et elle était utilisée industriellement pour les tracés de chaudronnerie. Avant le dessin par ordinateur des années 70, comment pensez-vous que les maquettes en carton étaient dessinées ?

Maintenant que l'on peut dessiner sur un écran (d'ailleurs même si ça paraît naturel aujourd'hui, cela reste encore pour moi un émerveillement quotidien :-o : la main loin là-bas sur la souris et le dessin qui se forme sur l'écran...), il ne faut pas s'en priver. Donc Rennesson, n'écarte pas les modeleurs 3D et Pepakura (alias Tenkai) qui peuvent être utiles à certains moments.

Commencer la conception de modèles avec ces logiciels, c'est louper quelques étapes d'apprentissage. Il faut en baver un peu (de plaisir bien sûr) pour apprendre : par exemple le placement des pièces sur la feuille, la pose des pattes de collage, la prise en compte de l'épaisseur du papier sont des trucs importants... Que l'on apprend aussi dans le montage des modèles : on repère ceux qui sont bien foutus et ceux qu'il faut retoucher...

Surfmaster me semble, de loin, le logiciel le mieux pensé. Il suffit de voir la précision des modèles d'Émile Z. pour apprécier. Mais je crois qu'il faut avoir mûri dans la conception pour vraiment bien l'utiliser.

Pour les modeleurs 3D, leur utilisation peut être un plaisir mais l'objectif n'est pas le même : le modèle virtuel texturé est un produit final en soit. Même si Pepakura laisse croire que en appuyant sur "Unfold" c'est fini, il aura fallu que le modèle 3D soit conçu comme le modèle en carton et non comme un modèle 3D à regarder sur écran. Bon... c'est peut-être pas clair :mad:

Petite remarque : le petit logiciel Siatki, c'est bien joli mais avec Autocad ou autres, ça n'a aucun intérêt. Le développement d'un cône ou d'une pyramide ça se calcule (angles, longueurs) et ça se trace très bien. Utiliser Siatki, c'est oublier ses formules de géométrie!!
A suivre...
Bon dimanche à tous,

PierreG

Avatar du membre
amigamaquette
Papier 160 grammes
Papier 160 grammes
Messages : 702
Enregistré le : mer. mars 08, 2006 12:18 am
Localisation : france 52
A remercié : 0
A été remercié : 0
Contact :

Message par amigamaquette » dim. mars 18, 2007 11:41 am

Je suis tout à fait d'accord avec pierreg , le logiciel n'est de toute façon qu'un outil, Le plaisir reste toujours pour moi dans la conception et dans la satsifaction de vérifier par l'assemblage de la justessse de sa conception
Quel plaisir pour ne pas dire autre chose quand pour une forme complexe l'assemblage est bon du premier coup !!!

Je pousse même le vice en général a ne pas faire d'essai à blanc mais a placer les textures avant comme ca quand la pièce est bonne pas besoin de la reconstruire !!!

Les régles de bas e de la géométrie dans l'espace sont bien sur à connaitre et à utiliser . Mais l'utilisation d'un soft 3D ne permet pas de s'en abstenir .

Je fais aussi des maquette virtuel pour TRS 2005 ( un simulateur de train ) voir mon autre site Amigatrainz : http://amigatrainz.free.fr

Et même la il faut connaitre la géométrie .

l'avantage des outils c'est de faciliter et de gagner du temps mais cela ne dispense pas du travail de réflextion.

Par exemple une calculatrice c'est un outil trés précieux , mais si tu m'a pas de notion de calcul tu peux finir par écrire que 2+2 = 5 parce que tu as tapé sur la touche 3 au lieu de 2 . Bien sur je caricature un peu .


Image

amigalement

Sidne
Amigamaquette la maquette virtuoréelle

Avatar du membre
RENNESSON
Papier 120 grammes
Papier 120 grammes
Messages : 629
Enregistré le : ven. juil. 14, 2006 6:15 pm
Localisation : ST PAPOUL EN LAURAGAIS
A remercié : 0
A été remercié : 0

Message par RENNESSON » dim. mars 18, 2007 5:04 pm

Pierreg puis amiga maquette.... si les pros s'en mèlent c'est super. On va pouvoir faire appel a des personnes qui savent de quoi elles parlent.

Merci donc pour vos infos. J'en ai bien pris note. Pour l'instant je cherche...en fonction de mes capacités.

Dessin: Comme je l'ai déjà dis, de formation, je suis dessinateur industriel et la "descro" je l'ai pratiquée à la planche à dessin et à la règle à calcul (car il n'y avait pas de calculettes à l'époque...) et je vous dirai que j'ai beaucoup aimé, même si mon parcours professionnel m'a amené sur d'autres chemins.

Donc supposons que mon plan trois vues, hyper détaillé, dessiné sous AUTOCAD soit terminé (c'est pratiquement le cas) . Tous les couples sont dessinés. Certains sous ensembles tel les roues sont dessinés à part. Tout ce qui relève de formes parallépipédiques mis à plat, languettes de collage et tout et tout dessiné. Bref du travail 2D chiadé.

Je vais devoir aborder, maintenant, le problème des surfaces non développables ou seulement posant des problèmes de développement basiques tels des parties tronconiques qu'il va falloir mettre à plat.

Comme vous le suggérez on peut passer par de la "descro". OK, j'ai donné en son temps et, je dois l'avouer, cela m'avait plu. Mais, entre nous, je n'ai pas particulièrement envie de me remettre à la planche à dessin.

Le logiciel "siatki" me semblait une bonne alternative, à moindre cout, pour développer ce genre de volumes simples et les réincorporer dans autocad (d'ou ma question sur la possibilité de transférer des fichiers BMP ou DFX dans autocad à laquelle j'aimerais avoir une réponse)

Le but poursuivi et de faire partager, comme vous, une passion à d'autres personnes et pour cela proposer des fichiers téléchargeables.

Je veux bien "bidouiller" avec mes moyens et me faire mes modèles en égoiste dans mon coin, mais ce n' est pas ce que je recherche.

Donc, , si, à ce stade si un logiciel comme "siatki" ne convient pas que me conseillez vous?

Quand à la Vespa 400, pour répondre à Pierreg, le prestige que procurait, à cette époque, le seul fait de pouvoir ramener un copine de lycée en voiture ouvrait bien des perspectives...

Merci encore pour l'intéret que vous portez à ma démarche.

Adisias
SEMPER ALTUS SERATE FESSUS
http://criquet.over-blog.com/ mon blog dédié aux maquettes en papier

Avatar du membre
morph
Modérateur
Modérateur
Messages : 2773
Enregistré le : dim. mars 05, 2006 12:48 pm
Localisation : France
A remercié : 0
A été remercié : 18 fois
Contact :

Message par morph » dim. mars 18, 2007 5:48 pm

RENNESSON a écrit :" peux t'on importer dans AUTOCAD des fichiers BMP ou DFX"
Pour ta question, as tu essayé la fonction dans le menu : "insersion", "bloc".?
Ca peut resoudre ton probleme pour les ficheir .dxf
Pour les fichiers .bmp, dans le mene menu tu as "reference d'image raster".
Ca te permettra d'avoir un fichier image de pas mal de format, y compris le .bmp

j'espere que ces manip. te seront utiles pour tes besoins, sinon precise et je regarderais de mon coté.

@+

Avatar du membre
morph
Modérateur
Modérateur
Messages : 2773
Enregistré le : dim. mars 05, 2006 12:48 pm
Localisation : France
A remercié : 0
A été remercié : 18 fois
Contact :

Message par morph » dim. mars 18, 2007 6:00 pm

Petite precission.
Si tu compte utilser le logiciel SIATKI pour l'import des fichiers en dxf ou en bmp, je peut te dire que c'est entierement possible.
Le seule chose a verifier a l'import, se sera l'echelle, mais avec une mise au point avec justement l'outil "echelle", tout est possible.

@+

Avatar du membre
pierreg
Papier Calque
Messages : 75
Enregistré le : lun. mars 05, 2007 12:27 am
Localisation : Ile de France
A remercié : 0
A été remercié : 2 fois
Contact :

Message par pierreg » dim. mars 18, 2007 6:09 pm

Désolé, j'ai peut-être été un peu dur avec Siatki (3.2). Je pensais à Siatki 1.01 :?
Rennesson, puisqu'il est en essai libre, autant le mettre à l'épreuve sur un cas concret avant de payer la licence pour voir s'il correspond à tes besoins.
En faisant "Show" après l'entrée des paramètres on obtient le tracé en pleine fenêtre et il suffit de faire une sauvegarde écran pour avoir un "bitmap" utilisable.
Placé en fond du tracé que tu es en train de faire (le logiciel de tracé doit permettre de le glisser, déplacer, tourner et de le tranformer par homothétie), tu devrais avoir une bonne idée de ce que ça apporte.
Tu choisis quoi comme "coucou" pour essayer ?
A+
PierreG

Avatar du membre
RENNESSON
Papier 120 grammes
Papier 120 grammes
Messages : 629
Enregistré le : ven. juil. 14, 2006 6:15 pm
Localisation : ST PAPOUL EN LAURAGAIS
A remercié : 0
A été remercié : 0

Message par RENNESSON » dim. mars 18, 2007 6:52 pm

Image
«Je vais être obligé de « lacher le morceau »

Raz le bol des ME109, P51 mustangs et autres spitfires.
La France, berceau de l’aéronautique (ce n’est pas moi qui le dit) à produit une multitude d’avions qui, du fait qu’ils n’ont pas eu accès à la notoriété, sont restés dans l’ombre.

D’ou l’idée de faire revivre ces oiseaux sous la forme de maquettes en papier et ainsi montrer la richesse de notre patrimoine en la matière.

Beaucoup de ces avions n’existeront jamais sous la forme de maquettes en en plastique ou en bois (c’est la mode) pour des raisons de rentabilité. Le papier me semble un excellent moyen de les faire sortir de l’ombre.

Choix de l’echelle :
Le 1/33 me semble une bonne échelle. Certes, elle est un peu encombrante pour des bi-moteurs ou plus, mais elle permet de faire des maquettes « qui ont de la gueule » et qui présentées à distance raisonnable n’ont rien à envier aux maquettes en plastique. De plus elles permettent un certain pinaillage, et là, j’adore.

Le premier modèle :
La , il faut faire simple.
Les constructeurs amateurs français (je parle de ceux qui étaient ou sont plus adeptes de la construction dite « bois et toiles » plutôt que des moulages en résine) nous proposent une quantité invraisemblable d’avions qui ont marqué l’histoire de l’aéronautique française et qui, de part leurs formes « basiques » nous permettent d’élaborer une maquette sans trop de prises de tête. Je citerai, par exemple, la lignée des avions JODEL, mais là, force est de « m’écraser » car Pierreg à déjà produit un D112 (et je ne suis pas encore capable d’en faire autant).
Alors mon choix s’est fixé sur un appareil mythique : « le pou du ciel » d’ Henry Mignet. N’a t’il pas dit : « celui qui est capable de clouer une caisse est capable de construire un avion ».Alors, quand il s ‘agit de coller du papier, cette réflexion est des plus encourageante !

En préambule, je pense qu’il faut disposer d’une bonne doc. En la matière rien de mieux que son livre mythique « le sport de l’air » réédité dernièrement. La construction du Pou y est décrite de A à Z on ne peut réver mieux.

Et puis…l’avion « grandeur » que j’ai construit fait partie de cette famille puisque c’est un « criquet » de Crozes....Une histoire d'amour en quelque sorte, et puis chuttt!, l'ayant revendu il y a 9 ans lorsque je suis repartit en afrique j'ai l'intention d'en reconstruire un à la retraite. Mais surtout, ne le dites pas à ma femme!

Adisias
SEMPER ALTUS SERATE FESSUS
http://criquet.over-blog.com/ mon blog dédié aux maquettes en papier

Avatar du membre
RENNESSON
Papier 120 grammes
Papier 120 grammes
Messages : 629
Enregistré le : ven. juil. 14, 2006 6:15 pm
Localisation : ST PAPOUL EN LAURAGAIS
A remercié : 0
A été remercié : 0

Message par RENNESSON » dim. mars 18, 2007 8:13 pm

Et tant que j'y suis...
le pou du ciel que je compte reproduire est celui du musée de l'air et de l'espace.
A prioiri il est équipé d'un moteur AUBIER ET DUNNE. Quelqu'un aurait 'il un plan 3 vues de ce moteur? Sinon, comme je compte aller au musée faire des photos "de la bète", j'en profiterai pour mitrailler le moteur et prendre des cotes. Un plan 3 vues m'aurait bien simplifié le travail. Je n'ai pas trouvé grand chose sur internet d'ou mon appel au peuple.



Adisias et merci.
SEMPER ALTUS SERATE FESSUS
http://criquet.over-blog.com/ mon blog dédié aux maquettes en papier

Avatar du membre
buzuc
Fondateur
Fondateur
Messages : 1894
Enregistré le : mar. sept. 20, 2005 3:16 pm
Localisation : Saint-Nazaire (44) / Marseille (13)
A remercié : 428 fois
A été remercié : 175 fois
Contact :

Message par buzuc » dim. mars 18, 2007 9:35 pm

Un pou du ciel en papier !!! :grin: :grin: :grin: :grin:

Renesson : Je t'aime !

Je suis prems pour la béta build ou pour toute aide dont tu aurais besoin.
400 maquettes en attente, 365 jours par an, je fais comment ?

Avatar du membre
amigamaquette
Papier 160 grammes
Papier 160 grammes
Messages : 702
Enregistré le : mer. mars 08, 2006 12:18 am
Localisation : france 52
A remercié : 0
A été remercié : 0
Contact :

Message par amigamaquette » dim. mars 18, 2007 10:34 pm

Super un pou du ciel


a priori de surperbe forme dévéloppable , bien pour un premier modéle

Surtout si tu a construit le modéle en grandeur

Bon courage et fait nous partager la conception ,et si tu as besoin d'un petit coup de main pas de PB

Image

amigalement

Sidne
Amigamaquette la maquette virtuoréelle

Avatar du membre
RENNESSON
Papier 120 grammes
Papier 120 grammes
Messages : 629
Enregistré le : ven. juil. 14, 2006 6:15 pm
Localisation : ST PAPOUL EN LAURAGAIS
A remercié : 0
A été remercié : 0

Message par RENNESSON » dim. mars 18, 2007 10:39 pm

Merci Buzuc.

Maintenant avec vos conseils, je vais poursuivre, rassuré, le dessin de la bestiole sachant que j'aurais du répondant derrière. J'ai horreur du travail pour rien. Mon grand soucis sera la mise en couleur. Il faut que j'explore les pistes que vous m'avez donné, mais chaque chose en son temps.

En ce qui concerne la version "beta" (comme vous dites), je me la sent bien, mais soyez patients. Vous vous étes déjà rendu compte que je suis un pinailleur. De ce fait, ce n'est pas parceque je m'attaque au pou que vous en aurez une version basique pour autant. J'éprouve un plaisir énorme à dessiner, donc tout y sera... et puis je fais partie des gens qui ne sont pas pressés, mais par contre très persévérants.

Adisias.
SEMPER ALTUS SERATE FESSUS
http://criquet.over-blog.com/ mon blog dédié aux maquettes en papier

Avatar du membre
RENNESSON
Papier 120 grammes
Papier 120 grammes
Messages : 629
Enregistré le : ven. juil. 14, 2006 6:15 pm
Localisation : ST PAPOUL EN LAURAGAIS
A remercié : 0
A été remercié : 0

Message par RENNESSON » dim. mars 18, 2007 10:44 pm

Merci aussi à toi Sidne pour tes encouragements.

Sois tranquille je ne refuse pas les mains tendues surtout dans des domaines ou je ne suis malheureusement pas trop à l'aise. mais cette première phase de dessin je me la sent maintenant bien.

Bonne soirée et adisias.
SEMPER ALTUS SERATE FESSUS
http://criquet.over-blog.com/ mon blog dédié aux maquettes en papier

Avatar du membre
pierreg
Papier Calque
Messages : 75
Enregistré le : lun. mars 05, 2007 12:27 am
Localisation : Ile de France
A remercié : 0
A été remercié : 2 fois
Contact :

Message par pierreg » mar. mars 20, 2007 12:07 am

Bonsoir à tous,

Génial et très bel exemple, le pou du ciel. Rennesson, si tu savais comme tu me fais plaisir en te lançant sur ce modèle... Le superdétaillage, ça va être du sport :D . Je me lance et je vais donc essayer d'expliquer rapidement ma méthode. J'aurais bien voulu prendre le temps de traiter un exemple plus simple en architecture. Mais bon, pour un pou du ciel, on y va sans hésiter !

J'ai fait le schéma qui résume le cheminement pour l'avant du fuselage. M. Mignet a sûrement pensé à nous car il a fait un avant avec 4 surfaces réglées qui se rejoignent en pointe à l'avant !
Mon schéma pas très propre a été tracé rapidement et j'espère ne pas m'être trompé... J'ai mis les explications en dessous.

Je suppose que le plan 3 vues est déjà tracé à la taille du modèle. Sur le petit schéma 3D j'ai tracé en vert les arêtes que l'on trouvera en vraie grandeur sur le plan 3 vues : les arêtes b, b1, b2 sur la vue de dessus, a, c, c1, c2 sur la vue de côté. L'arête a n'est bien sûr pas en vraie grandeur sur la vue de dessus.

Image

Pour obtenir le développement du dessus du capot plan, on reporte la projection de a sur la vue de dessus. Les deux arêtes vertes dans la vue de dessus sont en vraie grandeur. Les bords du capot en développement se déduisent par homothétie des bords en projection. Le capot est ainsi développé (tracé noir épais).

Pour les flancs verticaux, on a défini les arêtes fictives verticales c1 et c2 pour faciliter le tracé. Sur la vue de côté on reporte les points où ces arêtes intersectent le capot et par lignes de rappel on retrouve sur le développement du capot l'endroit où elles sont placées. Puisqu'on développe le côté, il suffit de reporter les longueurs de courbe e1, e2, puis e3 sur la nouvelle vue de côté qui sert au développement. On reporte les extrémités des arêtes mesurées sur la vue de côté initiale sur cette vue en respectant les différentes longueurs e1, e2, e3... On obtient ainsi des points que l'on rejoint pour avoir le tracé du développement plan. Bien sûr, j'ai simplifié en ne prenant que 2 arêtes fictives : plus on en prendra, plus le tracé sera précis.

Pour le dessous, on procède de la même façon avec des longueurs de courbe prise sur le profil de côté et reportées sur une nouvelle vue de dessus....

Donc, pour cette méthode je travaille uniquement en 2D : il est indispensable d'avoir des calques pour chaque type de tracés: la vue 3D, les lignes de rappel, le tracé brouillon, le tracé final en blanc.

Si vous avez suivi, vous avez vu pourquoi je signale que la fonction souhaitée (et souvent absente) dans un logiciel vectoriel 2D est la mesure de longueur des courbes. C'est très important de pouvoir vérifier que deux courbes qui doivent être collées bord à bord sont de même longueur.... Je suppose qu'Autocad a cette fonction : si oui c'est un bon choix.
OpenOffice ne l'a pas : mesurer par petits bouts de segments droits c'est pas terrible mais c'est comme ça qu'il m'arrivait de faire avec ClarisDraw. Inkscape 0.45 semble avoir le menu mais il faut m'expliquer comment on a le résultat : je n'ai pas encore trouvé.

Ah, tiens, au fait, j'ai aussi trouvé sur un haut d'armoire, avec un peu de poussière, ce modèle de 23 cm d'envergure :

Image

Il était sur le CD Avions de Fiddlersgreen que j'avais acheté en 2000. Il est mignon mais les ajustages ne sont pas terribles et l'aile avant, c'est pas de la tarte et c'est râté :( .

Il va faire très pale figure devant le modèle de Rennesson.... J'espère que ses modèles passés n'ont pas trop souffert du déménagement!

A+

PierreG

Répondre

Retourner vers « Aide à la conception »